Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
dimanche, 13 août 2017 06:00

Impératif sécuritaire et souci de développement : Le témoignage d’un sénateur de Tamanrasset

Écrit par MAHMOUD CHAAL
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le développement des frontières du sud du pays répond à un impératif de sécurité, a expliqué, hier, le sénateur FLN de Tamanrasset El Kaim Belouafa. 

 

Ce parlementaire, que nous avons sollicité pour commenter les déclarations du ministre de l’Intérieur, en visite dans sa région le week-end dernier, a d’emblée répondu que la prise en charge des questions économiques et socio-économiques à la frontière du Mali et du Niger est une « affaire de sécurité». « Certes, il s’agit d’agir selon le principe de l’équité et de créer des programmes de développement pour des régions appartenant au territoire national - qui disposent du même droit au développement que les autres et qui sont susceptibles de générer des activités importantes pour l’économie nationale- mais il s’agit, avant tout, de réfléchir aux moyens de fixer leurs populations et de les soustraire à la contrebande et au trafic en tous genres à l’heure où les facteurs d’instabilité sont nombreux chez les pays voisins ».
«Les frontières sont surveillées de très près par l’Armée nationale. Les frontières avec le Niger sont fermées.
Pour ceux qui veulent se rendre dans ce pays, ils sont obligés de se rendre à Alger pour le gagner par avion. Les visites familiales ou d’affaires pour ce pays ne peuvent se faire que par les airs », indique El Kaim Belouafa. Il explique que cette situation n’a pas fait cesser totalement l’activité et les échanges commerciaux entre les régions frontalières voisines. « Les frontières sont fermées mais le commerce terrestre est toujours toléré. Les marchandises passent en cas de besoin, mais pas les personnes », poursuit-il, pour décrire que l’impératif sécuritaire est de ne pas asphyxier ces régions aussi.
« Avec des programmes de développement, cela permettra à ces régions de mieux lutter contre tous les trafics et les menaces générées par le crime organisé et le terrorisme » présent de l’autre côté de la frontière.
En saluant l’annonce du ministre de l’Intérieur Nourredine Bedoui, il ajoutera qu’« il est important que l’Etat joue son rôle pour l’intégration de la population locale dans le monde du travail et la création d’entreprises». «C’est aux gens de s’impliquer pour se prendre en charge et améliorer leur quotidien. C’est à l’administration locale d’être moins lourde et moins bureaucrate», a-t-il dit.

Dernière modification le samedi, 12 août 2017 21:58

Laissez un commentaire