Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
samedi, 09 septembre 2017 06:00

Plan d’action du gouvernement Ouyahia : Cap sur le renforcement de la décentralisation

Écrit par HICHEM LALOUI
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Longtemps présentée comme un frein au développement des collectivités, la centralisation de la décision, économique, notamment, était au cœur du plan d’action du gouvernement Ouyahia. Ainsi, le chef de l’Exécutif, qui a défendu l’idée de la décentralisation de la décision économique en sa qualité de secrétaire général du RND, veut promouvoir cette option qu’il met dans le plan d’action du gouvernement qu’il dirige maintenant.

Ainsi, il est souligné dans le chapitre de la gouvernance locale et territoriale que l’Exécutif œuvrera « au renforcement de la décentralisation dans tous les domaines d’exercice de la puissance publique, y compris dans le champ économique ». Il est expliqué que cette décision répond à l’impératif de « la promotion du rôle économique des collectivités locales qui seront dotées d’instruments appropriés pour promouvoir l’attrait de l’investissement sur leur territoire ».
Cette option, lit-on dans le texte du plan d’action, est soutenue par la révision et l’harmonisation du Code communal et du Code de wilaya qui seront accompagnés du renforcement des pouvoirs locaux et de la clarification de leurs compétences, ainsi que de l’avènement de l’intercommunalité. Cette nouvelle orientation se veut aussi un instrument qui facilitera, entre autres, le processus de réforme des finances et de la fiscalité locales, dont le but de valoriser les ressources et l’amélioration du recouvrement des impôts et taxes. Le plan d’action prévoit, dans ce sens, un code de la fiscalité locale qui sera élaboré prochainement. Ce code sera aussi un appui pour « la préservation d’une redistribution équitable des ressources entre collectivités territoriales, par le biais des mécanismes pertinents existants. Ce projet nécessite, juge le gouvernement, « la modernisation de la gestion budgétaire et financière des collectivités locales, accompagnée du renforcement de leur encadrement et leur formation continue, ainsi que du développement de la gestion électronique de la commune ». Le gouvernement d’Ouyahia ne compte pas s’arrêter en si bon chemin puisqu’il prône la gestion des services publics en délégation ou en partenariat. Un pas nouveau dans la gestion des collectivités que l’Exécutif veut en faire un levier du renforcement de la démocratie participative avec « la mise en place d’un cadre et de conditions favorables à un dialogue et un échange constants entre les collectivités territoriales, les citoyens, les associations, les entreprises et les autres acteurs locaux, pour une bonne prise en charge des besoins locaux ». Concernant l’amélioration de l’organisation territoriale, il est prévu « le renforcement des capacités et des moyens des wilayas déléguées dans le sud du pays, pour leur permettre d’accomplir pleinement leur mission de rapprochement de l’administration des administrés, de promotion du développement local et d’incitation du développement économique de ces circonscriptions » et ce, dans le but d’aider ces wilayas déléguées à accéder au statut de wilaya de plein exercice.
Le même procédé est prévu dans certaines daïras des Hauts-Plateaux, dans le but de les préparer à accéder au statut de wilaya déléguée dans un proche avenir. S’agissant de la modernisation de l’administration publique et de l’amélioration de la qualité du service public, il est prévu la poursuite des efforts déjà consentis avec la formation et le recyclage des personnels de l’administration publique, ainsi que la modernisation et l’informatisation des services publics, ainsi que l’accélération de la mise en place et de la circulation des titres et documents administratifs modernisés, (carte nationale d’identité et passeports biométriques), y compris au niveau des postes diplomatiques et consulaires à l’étranger, ainsi que l’introduction plus forte de la carte d’immatriculation électronique d’automobile et du permis de conduire biométrique électronique et le développement du self-service électronique au niveau des administrations. 

Dernière modification le samedi, 09 septembre 2017 02:02

Laissez un commentaire