Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
mardi, 12 septembre 2017 06:00

Le président vénézuélien en visite d’Etat en Algérie : Relations bilatérales et suivi de la situation du marché pétrolier

Écrit par Hakim Laloui
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Après une escale technique, samedi dernier, le président vénézuélien Nicolas Maduro Moros, est revenu, dans la nuit de dimanche à hier à Alger, pour une visite d’Etat de deux jours. Il a été accueilli à son arrivée à l’aéroport international Houari-Boumediène par le président du Conseil de la nation, Abdelkader Bensalah.

M. Maduro revenait d’Astana, capitale du Kazakhstan, où il a participé à un sommet des chefs d’Etat de l’Organisation de la coopération islamique (OCI), au titre de président en exercice du Mouvement des pays non alignés. Une rencontre a eu lieu, hier, entre les deux hommes à la résidence d’Etat de Zéralda, à Alger, en présence du Premier ministre Ahmed Ouyahia, du ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni, et de la ministre de la Poste, des Télécommunications, des Technologies et du Numérique, Houda-Imane Faraoun. La présence en Algérie de Nicolas Maduro Moros devait permettre aux responsables des deux pays de faire une « évaluation de l’état des relations bilatérales d’amitié et de coopération ainsi que les voies et moyens de les consolider » entre l’Algérie et le Venezuela, avait indiqué un communiqué de la présidence de la République, la veille de cette visite. Celle-ci « permettra également de procéder à un échange de vues sur des questions régionales et internationales d’intérêt commun, y compris la situation du marché mondial des hydrocarbures et ses perspectives », selon la même source. Et c’est, vraisemblablement, dans le cadre de la situation qui prévaut actuellement sur le marché pétrolier que le ministre de l’Energie Mustapha Guittouni était présent, hier, à la résidence d’Etat de Zéralda. L’Algérie et le Venezuela figurent parmi les pays dont les ressources en devises sont fortement dépendantes de leurs exportations d’hydrocarbures et qui, par conséquent, souffrent de la chute des prix du pétrole depuis qu’elle a été enclenchée en 2014. C’est pourquoi, en leur qualité de membres de l’Organisation des pays producteurs de pétrole (Opep), les deux pays n’ont pas ménagé d’efforts pour mettre à profit les liens forts qui les unissent et tenter d’en faire bénéficier l’Opep dans l’objectif d’un équilibrage du marché. Pays amis, mais aussi membres du Comité de monitoring et du Comité de surveillance des accords de l’Opep, l’Algérie et le Venezuela ont fait preuve d’une vision commune sans faille pour convaincre de la nécessité d’aller vers une réduction de la production de l’organisation et d’autres membres non-Opep. Cette opération s’était inscrite dans la démarche adoptée en duo pour rendre l’organisation plus forte et capable de peser sur le marché en faisant valoir les intérêts de ses membres. A cet effet, plusieurs visites ont été échangées depuis des années entre les responsables du secteur des deux pays. C’est d’ailleurs dans le cadre du dossier pétrolier que le président Maduro avait effectué une première visite en Algérie, en janvier 2015, alors que son prédécesseur Hugo Chavez avait effectué quatre visites officielles à Alger, en 2000, 2001, 2006 et 2009. 

Dernière modification le mardi, 12 septembre 2017 01:54

Laissez un commentaire