Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
jeudi, 12 octobre 2017 06:00

Assemblées annuelles du FMI et de la Banque mondiale : Fragile reprise de l’économie mondiale, tension dans les pays en développement

Écrit par Kahina Sidhoum
Évaluer cet élément
(0 Votes)

L’argentier du pays, Abderrahmane Raouya, se rendra à Washington pour prendre part aux travaux des Assemblées annuelles du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale (BM). Selon un communiqué du ministère des Finances, M. Raouya devrait participer aux travaux du Comité de développement de la Banque mondiale et du FMI.

Il prendra également part, selon la même source, à la plénière des assises de ces deux institutions financières mondiales, ainsi que les travaux du Groupe intergouvernemental des Vingt-quatre, plus communément appelé G24.
Le déplacement de M. Raouya à Washington intervient au lendemain de la publication par le FMI, le 10 octobre courant, « Perspectives économiques mondiales », le rapport annuel de l’organisation de Bretton Woods. Dans ce document, le FMI annonce une reprise de l’économie mondiale qui « pourrait ne pas être durable », a alerté son économiste en chef, l’Américain Maurice Obstfeld. Le rebond de l’économie mondiale, qui a commencé à se faire sentir au premier semestre 2017, se confirme durant ces dernières semaines. La croissance mondiale attendue en 2017 sera de 3,6 % tandis qu’elle sera de 3,7 % en 2018, selon les prévisions du « Fonds ». Par rapport à ses prévisions d’avril dernier, le FMI rehausse ainsi son scénario de 0,1 %, un sursaut engendré par une accélération du commerce mondiale entre janvier et juin derniers, une amélioration de l’investissement et de la production industrielle, ainsi qu’une demande interne plus ferme en Chine et dans les économies avancées. Son rapport, qui fait remarquer que l’accélération de la reprise concerne « 75 % de l’économie mondiale », souligne ainsi que les difficultés sont persistantes dans les pays émergents et en développement exportateurs de matières premières, notamment de pétrole.


Les revenus de l’Algérie entre 28 et 30% du PIB
Quid de l’Algérie ? Selon le rapport « moniteur des finances publiques », autre document du FMI publié hier sur la conduite des politiques budgétaires dans le monde, notre pays devrait se rapprocher de l’équilibre budgétaire à partir de 2019, prévoit le « Fonds » qui anticipe une baisse du déficit du solde budgétaire global à -0,5% en 2019 et à 0,1% en 2020. Alors qu’il était à -15,3% en 2015, le déficit du solde budgétaire global de l’Algérie devrait s’établir à -3,2% du Pib en 2017 et -1,1% en 2018 avant de poursuivre sa baisse pour représenter -0,5% du Pib en 2019 et 0,1% en 2020. Les légers excédents qui seront enregistrés à partir de 2020 (0,2% en 2021 et 0,3% en 2022) devraient permettre à l’Algérie d’atteindre la phase de l’équilibre budgétaire. Par ailleurs, les revenus de l’Algérie devraient représenter 32,3% du Pib en 2017 contre 29% en 2016, une hausse qui pourrait être attribuée à l’amélioration des cours de pétrole cette année. Le FMI ne fournit pas de précisions sur cette progression.
Globalement, les revenus de l’Algérie devraient se maintenir entre 28 et 30% du Pib pour les cinq prochaines années mais resteront loin de leur niveau d’avant l’été 2014 et la chute des cours de pétrole. Le FMI prévoit un niveau de dépenses équivalent à 35,5% du Pib en 2017 contre 42,4% en 2016. La tendance baissière des dépenses se maintiendra jusqu’à 2022 à 28,2% du Pib. Selon les mêmes projections, la dette publique s’établirait à 17,7% du Pib en 2017 contre 20,6% en 2016.
Dans ce rapport publié à la veille de ses assemblées annuelles, le FMI a souligné la nécessité pour les pays membres d’entreprendre des mesures pour assurer « une redistribution budgétaire plus efficiente », estimant que les écarts d’inégalités entre les groupes économiques sont en grande partie imputables aux différences de politiques budgétaires de redistribution.

Dernière modification le jeudi, 12 octobre 2017 01:57

Laissez un commentaire