Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
mercredi, 07 février 2018 06:00

Accord Opep-non Opep de limitation de la production de pétrole : Six nouveaux adhérents en renfort

Écrit par Rachid Bouarroudj
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les prix du pétrole reculaient hier en cours d’échanges européens, pénalisés par la prudence des marchés avant les premières données sur les stocks américains, mais demeurent au-delà de 65 dollars.

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril valait 67,26 dollars sur l’Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 36 cents par rapport à la clôture de lundi, alors qu’à New York, dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de «Light Sweet Crude» (WTI) pour le contrat de mars cédait 27 cents à 63,88 dollars. Mais ce n’est pas le baril qui a fait l’actualité des marchés, c’est plutôt le président vénézuélien Nicolas Maduro qui veut voir la limitation de l’offre de pétrole, transcrite dans l’accord Opep-non Opep sur la réduction de la production, prolongée de cinq ans. L’hôte du secrétaire général de l’Opep, Mohammed Barkindo, au palais présidentiel de Miraflores, Maduro a proposé de prolonger l’accord de limitation de la production de pétrole sur les prochaines années, appelant à ce que «le comité de suivi des pays membres de l’Opep ou non», partenaires de l’accord, poursuive sa mission «pour au moins cinq ans».
Le président vénézuélien abonde dans le sens de l’Arabie saoudite, premier exportateur mondial de pétrole, qui a appelé le 21 janvier à une coopération à long terme, «au-delà de 2018», entre pays membres de l’Opep et d’autres n’appartenant pas à l’organisation, afin de soutenir les prix. Il estime cette action nécessaire d’autant que l’accord sur lequel se sont mis d’accord 24 pays producteurs de pétrole a tenu ses promesses en améliorant les prix.
«Il y a beaucoup de choses à stabiliser, concernant les futurs investissements, les moyens de transport, le marché et son fonctionnement, ses systèmes de contrats, les monnaies dans lesquelles s’achète et se vend le pétrole», a-t-il ajouté. En réponse, Mohammed Barkindo, qui ne précise toutefois pas l’accueil qu’il fait de la proposition de Maduro, a annoncé en revanche que «six autres pays», dont les noms n’ont pas été précisés, s’ajouteront aux 24 pays signataires des premiers accords.
Ces pays pourraient être originaires d’Asie si l’on se réfère à l’appel lancé par M. Barkindo, dans un message vidéo transmis aux participants à la 33e Conférence Asie-Pacifique sur le pétrole à Singapour. Il avait alors estimé que «les perspectives d’avenir pour le marché mondial du pétrole s’améliorent chaque jour grâce aux efforts continus des 24 pays producteurs de l’Opep et des pays non membres de l’Opep qui […] contribuent au rééquilibrage du marché mondial du pétrole», invitant «tous les acteurs asiatiques à rejoindre l’Opep et les pays non membres de l’Opep pour rétablir une stabilité durable sur le marché». En attendant de concrétiser et de formaliser cette annonce, les marchés semblent néanmoins indifférents devant la proposition de Maduro et l’annonce de Barkindo sur les nouveaux «adhérents» à l’accord, réagissant beaucoup plus aux investisseurs qui semblaient délaisser les actifs les plus risqués, comme le pétrole, et par la vigueur du dollar, monnaie de référence des prix du brut, qui pèse sur le pouvoir d’achat des investisseurs utilisant d’autres devises.
En quête d’indices sur l’équilibre du marché mondial, les marchés se tournaient hier vers les premières données hebdomadaires sur les stocks américains, qui seront publiées après la clôture européenne par la fédération professionnelle de l’American petroleum institute (API). Ces chiffres précèdent les données plus précises de l’Agence américaine d’information sur l’Energie (EIA), qui seront publiées aujourd’hui. Seulement, encore une fois, dopée par la hausse des prix ces derniers mois, la production américaine de pétrole de schiste fait grimper l’offre mondiale.

Laissez un commentaire