Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
jeudi, 08 février 2018 06:00

Création d’un Conseil d’affaires, signature de mémorandums : La coopération économique algéro-française renforcée

Écrit par Adlène Badis
Évaluer cet élément
(0 Votes)

La relation économique entre l’Algérie et la France s’est renforcée avec la création d’un conseil d’affaires algéro-français lancé hier en partenariat entre le Forum des chefs d’entreprises (FCE) et son vis-à-vis français, le Mouvement des entrepreneurs de France (Medef).

Le protocole d’accord sur la création de ce Conseil d’affaires a été signé par Ali Haddad, président du FCE, et Pierre Gattaz, président du Medef, lors d’un forum d’affaires de deux jours tenu à Alger avec la participation de plus de 60 chefs d’entreprise représentant une cinquantaine d’entreprises françaises de toutes tailles et de tous secteurs d’activité. Côté gouvernement, c’est le ministre de l’Industrie et des Mines, Yousfi Yousfi, qui a pris part à la cérémonie de signature donnant à cette initiative économique une impulsion évidente. « Les entreprises françaises sont les bienvenues, je sais qu’il y a des difficultés, mais il faut être patient et connaître l’environnement », a souligné Youcef Yousfi qui a également rappelé que l’Algérie veut diversifier son économie.
« Nous sommes déterminés à arriver à cet objectif », dira le ministre. Le partenariat, les projets d’investissement, la jeunesse, la diaspora, l’entrepreneuriat, le numérique et l’Afrique seront les priorités du Conseil d’affaires entre les deux pays qui semblent sur tendance dynamique notamment depuis la visite du président français en Algérie. « Je porte beaucoup d’espoir pour ce Conseil d’affaires, car il va contribuer à la refondation de la coopération économique entre l’Algérie et la France, le renforcement et la refondation de la coopération économique entre nos deux grandes nations » », a déclaré Ali Haddad, président du FCE disant croire profondément en ce « partenariat d’exception ». « Je suis heureux de la signature de cet accord, car il donne la priorité à la jeunesse et au partenariat», a souligné pour sa part Pierre Gattaz qui insistera sur le renforcement des relations économiques entre les deux pays « tant les enjeux futurs sont immenses, avec les évolutions sociales et les mouvements migratoires ». Un Mémorandum d’entente portant sur la promotion de la coopération bilatérale dans les domaines de la jeunesse et l’entrepreneuriat, la formation et le numérique, a été également signé par les deux organisations patronales. Les interventions de Ali Haddad et de Pierre Gattaz ont été suivie par des workshops thématiques sur le numérique, les énergies renouvelables, le partenariat public-privé et la sous-traitance.


« Alliance stratégique »
Dans son intervention, Ali Haddad, président du FCE, a plaidé pour une « alliance stratégique » avec la France, notamment dans les domaines de l’énergie, dont les énergies renouvelables, la pétrochimie, la métallurgie, l’agriculture, l’agro-industrie, la santé, l’industrie pharmaceutique et le numérique, l’industrie automobile et le domaine très pointu du numérique, des villes intelligentes et de l’intelligence artificielle » ». Selon lui, une telle alliance stratégique pourrait constituer le socle d’une coopération Nord-Sud plus fructueuse ».
Pierre Gattaz notera qu’il s’agit « d’une des plus grandes délégations économiques françaises à l’étranger. Cela témoigne de l’importance accordée par notre secteur privé à la coopération économique avec l’Algérie. Nous sommes venus pour essayer de concrétiser trois actions importantes : valoriser les talents que nous partageons, renforcer le partenariat entre nos communautés d’affaires et donner la priorité à la jeunesse et à l’entrepreneuriat», a-t-il plaidé. Le patron des patrons français a qualifié la diaspora algérienne en France de « force, richesse et support» pour construire l’avenir entre les deux pays, appelant à exploiter les grandes mutations que connaît le monde comme la transformation énergétique, la révolution numérique pour relever en commun les défis en matière de croissance et d’emploi. « Nous somme la voix du business », dira Gattaz souhaitant voir un partenariat gagnant-gagnant et durable au cœur des relations bilatérales entre l’Algérie et la France. 

Laissez un commentaire