Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
jeudi, 16 février 2017 06:00

Législatives « Les ministres FLN devront se retirer du gouvernement deux mois avant », selon Djamel Ould Abbès

Écrit par  NADIA BELLIL
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le secrétaire général du Front de libération nationale (FLN) Djamel Ould Abbès jure que les ministres de son parti, candidats à la députation pour les législatives du 4 mai prochain, n’utiliseront pas les moyens de l’État durant leur campagne électorale.

S’exprimant, hier, en marge de la séance d’installation des nouvelles structures du Sénat, Djamel Ould Abbès soutient mordicus : « Je peux vous assurer que les ministres FLN, candidats aux prochaines législatives, n’utiliseront nullement les moyens de l’État à l’occasion de leur campagne électorale, et ce, dans un souci de respect de la loi en vigueur qui interdit ce genre de pratiques et de comportements immoraux », a-t-il expliqué aux journalistes qui l’interrogeaient à ce propos. Aussi et tout en faisant remarquer que les ministres souhaitant briguer la députation « ne sont pas obligés de quitter le gouvernement », Djamel Ould Abbès soutiendra qu’ils le feront sur sa recommandation. « Les ministres se retireront deux mois avant la tenue des élections », a-t-il indiqué. Faisant observer que « la gestion de leurs départements respectifs sera confiée aux secrétaires généraux ou à d’autres ministres intérimaires en attendant la désignation de nouveaux ministres ». A propos du nombre des membres du gouvernement postulant à la députation, Ould Abbès a précisé, que pour l’heure, « huit ministres du gouvernement actuel, et également des responsables au sein du parti, ont déposé leurs dossiers de candidature aux prochaines élections législatives dans leurs wilaya». Mais ce nombre « est appelé à augmenter dans les prochains jours », a-t-il indiqué. Pour rappel, les ministres FLN ayant déjà exprimé leur volonté de briguer la députation sont représentés par le ministre des Transports et des Travaux publics Boudjemaa Talai, le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière Abdelmalek Boudiaf, la ministre des Relations avec le Parlement, Ghania Eddalia, le ministre de l’Aménagement territorial, du Tourisme et de l’Artisanat Abdelouahab Nouri, le ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Abdeslam Chelghoum, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Tahar Hadjar, le ministre des Ressources en eau et de l’Environnement, Abdelkader Ouali et la ministre déléguée auprès du ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Aïcha Tagabou.
Sollicité encore une fois à propos de la candidature du Premier ministre, Abdelmalek Sellal, à la députation sur les listes du FLN, Ould Abbès a fait observer que « l’engagement de M. Sellal est étroitement lié au président de la République, et ceci pour une raison simple : il occupe le poste de Premier ministre qui est un poste stratégique et non celui de ministre ». Intervenant à propos du traitement des dossiers de candidatures, le secrétaire général du FLN a noté que l’examen des 6 200 dossiers de candidats par la commission nationale des candidatures rendra son verdict dans un « délai n’excédant pas les six jours ».

Dernière modification le jeudi, 16 février 2017 00:40

Laissez un commentaire