Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
jeudi, 12 janvier 2017 06:00

Yassine Benadda, économiste et président du cabinet de consulting A. M. Experts Djazaïr : «A court terme, le plus inquiétant est le manque de stratégie d’investissement de l’Etat »

Écrit par  Hakim Ould Mohamed
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Reporters : Dans sa quête de réduire le déficit budgétaire, étant donné qu’il ne peut plus être couvert par le FRR et l’épargne interne, le gouvernement avait décidé d’opérer des coupes dans le budget d’équipement (-16% en 2016 et -28% en 2017), n’y a-t-il pas un risque de gripper l’investissement et aggraver le coût social de la crise?

Yassine Benadda : L’investissement dans la loi de finances est la variable d’ajustement privilégiée pour la baisse des déficits et ce au détriment de la croissance et de l’emploi. Toutefois, il faut relativiser à court terme l’impact de l’investissement public dans la croissance et la création d’emplois. En effet, avant la crise, les pouvoirs publics ont injecté jusqu’à 20% du PIB par an dans des investissements colossaux sans pour autant dépasser 4% de croissance moyenne. Au même moment, la baisse du taux chômage est essentiellement liée à l’augmentation de l’emploi public. A court terme, le plus inquiétant n’est pas en soi la baisse du budget d’investissement, mais plutôt le manque de stratégie d’investissement de l’Etat.

Vous voulez dire que le défi réside plutôt dans l’impératif d’une vraie politique d’investissement ?

En effet, aujourd’hui des Etats peuvent maintenir leurs niveaux d’investissements sans financement public au travers d’outils comme : les partenariats public–privé, l’encouragement de l’investissement par le secteur privé ou l’augmentation des IDE. De plus, la mise en place d’instruments d’amélioration dans l’évaluation des projets ainsi que de meilleures procédures de mise en œuvre peuvent permettre de baisser sensiblement les coûts des investissements. A long terme, la donne est différente, les investissements d’aujourd’hui peuvent être les revenus et les emplois de demain. 

Dernière modification le mercredi, 11 janvier 2017 22:58

Laissez un commentaire