Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.

Bannière SAAFI 2018

dimanche, 16 septembre 2018 06:00

Hier lors d’un colloque sur la femme : Le RCD appelle à l’égalité dans l’héritage

Écrit par NADIA BELLIL
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) exige l’égalité en matière d’héritage entre l’homme et la femme. C’est le président du parti, Mohcine Belabbès, qui l’a, en effet, déclaré, hier en marge du Colloque sur la promotion de la participation politique et économique de la femme.

«L’égalité entre les deux sexes dans tous les domaines, y compris dans l’héritage, est une revendication constante et permanente du RCD », a-t-il précisé à ce propos. Avant d’arguer : « Nous militons et nous revendiquons notre combat pour l’égalité en droits entre les hommes et les femmes parce qu’il n’y a pas de citoyenneté sans égalité juridique. C’est l’émancipation des peuples qui ouvre la voie au progrès, à la modernité et à la compétition politique démocratique.» Aussi, lors de son allocution d’ouverture aux travaux du colloque, il a expliqué que la situation de la femme « nous interpelle plus que jamais eu égard à son rôle dans la société et des contraintes qu’elle affronte pour garantir son émancipation ». Sur le plan de la représentation politique, il fera observer que «le pouvoir a introduit, en 2012, des mesures transitoires garantissant des pourcentages ou quotas d’élues femmes à l’Assemblée nationale et dans les assemblées locales ». Avant de préciser qu’« il n’en est pas de même au niveau du Conseil de la nation, y compris dans le tiers désigné par le chef de l’Etat, puisque seules 10 femmes ont été retenues et aucune femme élue, ce qui représente à peine 6% du total des membres de la chambre haute ».

A ses yeux, « même si des femmes se sont imposées dans plusieurs domaines de la vie économique et sociale, notamment dans l’enseignement, la magistrature et la santé, elles restent largement marginalisées puisqu’elles ne représentent que 17% de la population active contre 82% pour les hommes selon des statistiques officielles». Pourtant, l’article 36 de la Constitution souligne l’engagement de l’Etat à «promouvoir la parité entre les hommes et les femmes sur le marché de l’emploi», a-t-il plaidé, avant de soutenir que «l’Etat encourage la promotion de la femme aux responsabilités dans les institutions et administrations publiques ainsi qu’au niveau des entreprises ». En un mot, pour le premier responsable du RCD, il est question d’une «sous-représentation » de la femme dans le domaine politique. Aussi et tout en notant que «les pays d’Afrique du Nord ne peuvent pas et ne doivent pas rester en marge de l’évolution mondiale», il fera observer que «toutes les études sérieuses des organismes internationaux attestent que les niveaux de développement et de prospérité atteints par les pays sont proportionnels aux degrés de l’implication des femmes dans les politiques publiques ». Abordant la question des violences faites aux femmes, le président du RCD a fait remarquer qu’il est impératif que contre «cette violence doivent se liguer toutes les forces de progrès ».

Laissez un commentaire

Sports

Sélection nationale : la confiance retrouvée

Lorsque Djamel Belmadi a pris en main la

Sports -
20-11-2018
Youcef Attal la «classe» !

Depuis son premier match avec la sélecti

Sports -
20-11-2018