Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
samedi, 10 novembre 2018 06:00

Médias/Justice : Abdou Semmar et Merouan Boudiab en liberté

Écrit par Aghilas Sadi
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le président de la section pénale du Tribunal de Bir Mourad Raïs a prononcé, jeudi, la remise en liberté des deux journalistes d’Algérie Part, Abdou Semmar et Merouane Boudiab, poursuivis pour « diffamation, menace et atteinte à la vie privée », tout en demandant la poursuite de l’instruction concernant leur affaire. Le Parquet général près le Tribunal de Bir Mourad Raïs avait requis auparavant un an de prison ferme à l’encontre des deux journalistes.


Le Procureur de la République a, également, demandé une enquête complémentaire dans cette affaire dans laquelle le wali d’Alger et le président du Groupe Ennahar se sont constitués partie civile, en introduisant, les 23 et 24 octobre dernier, une plainte contre les journalistes en charge du site électronique Algérie Part pour diffusion d’articles contenant «diffamations, menaces et atteinte à la vie privée». Les avocats de la partie civile ont sollicité, dans leurs plaidoiries, de condamner les accusés à verser 50 millions DA pour le dossier du wali d’Alger et 2 millions DA pour le dossier du directeur d’Ennahar.
La défense des accusés, composée d’une vingtaine d’avocats, a demandé, pour sa part, l’acquittement et la relaxe des journalistes, avançant la «nullité de l’action pour vices de forme, tant dans le P-V de l’enquête que dans les procédures».
L’audience présidée par le président de section pénale du Tribunal de Bir Mourad a duré plusieurs heures. Après la libération des deux journalistes, leur avocat Me Amine Sidhoum, a déclaré à la presse que cette décision constitue un retour au respect des procédures légales. Selon ses dires, la mise en liberté de ses clients est un acte courageux de la justice qui met fin à une détention arbitraire qui a trop duré.
A sa sortie de prison, le journaliste Abdou Semmar s’est dit déterminé à poursuivre son combat pour «la liberté de la presse». Pour lui, les journalistes assassinés durant la décennie noire sont un repère pour les journalistes de sa génération. Il a également affirmé que son travail n’a rien d’illégal. Pour lui, il n’a fait qu’accomplir son travail de journaliste en rapportant des propos tenus par une personnalité politique connue en Algérie. De son côté, la partie plaignante se dit étonnée par le nombre d’avocats mobilisés pour défendre ces deux journalistes. S’exprimant sur le plateau de sa télévision, le PDG du groupe de presse Ennahar, Anis Rahmani, a violement chargé les dizaines d’avocats qui se sont portés volontaires pour défendre ses adversaires. «Pourquoi ces avocats ne se portent pas volontaires pour défendre les simples citoyens dans les tribunaux ? Pourquoi ils ont choisi ces deux personnes qui sont pourtant coupables ?» s’est-il interrogé, avant de lancer des accusations à l’encontre des personnes qui se sont mobilisées devant le tribunal de Bir Mourad Raïs durant toute la journée. «Certains de ces personnes sont connues par leur soutien aux groupes terroristes durant les années 90. Ils recevaient directement de l’argent des maquis pour défendre les terroristes arrêtés», accuse-t-il sans fournir de noms. n

Laissez un commentaire

Economie

Pétrole : Timide reprise des prix du brut

Après avoir atteint, mard

Economie -
17-11-2018
Niger : Sonatrach fait une nouvelle découverte de pétrole à Kafra

Le Niger a confirmé, jeud

Economie -
17-11-2018
Les périlleuses sanctions de Trump contre l’Iran

Alors que devraient entre

Economie -
04-11-2018

Monde

France : La popularité d’Emmanuel Macron dans le rouge

La hausse des taxes sur les carburants

Monde -
18-11-2018
Read more »
France : La popularité d’Emmanuel Macron dans le rouge

La hausse des taxes sur les carburants

Monde -
18-11-2018
Read more »
France : La popularité d’Emmanuel Macron dans le rouge

La hausse des taxes sur les carburants

Monde -
18-11-2018
Read more »
Centrafrique : Résurgence de violences dans le centre et l’ouest

La Centrafrique est le théâtre d’une rés

Monde -
18-11-2018
Read more »
Sommet de l’Apec : Chine et Etats-Unis étalent leurs divergences

La Chine et les Etats-Unis ont exposé,

Monde -
18-11-2018
Read more »