Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
jeudi, 06 décembre 2018 06:00

Industrie pharmaceutique : Bientôt une usine de médicaments d’oncologie en Algérie

Écrit par feriel nourine
Évaluer cet élément
(0 Votes)

L’entame des travaux de l’usine de fabrication de médicaments d’oncologie en Algérie débutera avant la fin de l’année 2018, rappelle Oxford Business Group (OBG).

Cela a été annoncé en septembre dernier par les deux partenaires, dont le projet évoluera sous la houlette d’Ipsen Pharma Algérie, joint-venture née d’un partenariat entre le groupe pharmaceutique français Ipsen et l’Algérien Isly Holding, selon la règle 51/49. D’un coût d’investissement prévisionnel de 20 millions de dollars, cette future usine de médicaments anticancéreux sera construite sur une superficie de 3 000 m2, à Sidi Abdellah (banlieue d’Alger), où elle a déjà bénéficié de l’assiette de terrain pour son implantation. «Ce qui nous permettra de poser la première pierre de cette unité de production avant la fin de l’année», avait indiqué Adlane Soudani, P-dg de la société Ipsen Pharma-Algérie.
Son entrée en production est prévue pour 2021 et devrait permettre au pays de réduire la facture nationale d’importation de médicaments vitaux du traitement du cancer, rappelle encore OBG, citant
M. Soudani, qui avait soutenu que «l’Algérie pourrait réaliser une économie de 20 millions d’euros par an sur les importations une fois l’usine pleinement opérationnelle». Ce projet répond à une demande algérienne de plus en plus croissante en matière de médicaments contre le cancer, sachant qu’«entre
42 000 et 45 000 nouveaux cas de cancer sont enregistrés chaque année dans le pays. Des chiffres qui devraient encore progresser et atteindre plus de 61 000 d’ici 2025», relève OBG, citant le Réseau national des registres du cancer.
Inscrite dans une dynamique d’investissement local qui encourage l’industrie pharmaceutique, l’usine de médicaments d’oncologie viendra s’ajouter au complexe Sanofi Algérie, qui ouvrira en 2019. Situé également à Sidi Abdellah et considéré comme « le plus grand site de production et de distribution de médicaments en Afrique», ce complexe s’étale sur une superficie de 6,6 hectares et est appelé à produire plus de 100 millions d’unités par an, avec la fabrication prévue de 100 produits différents dans les domaines de la cardiologie, la neurologie, du diabète et de la gestion de la douleur. Conséquence de ces tendances, la sécurité sociale algérienne va se voir confrontée à des difficultés budgétaires croissantes», prévoit la même source, précisant que «chaque cas de cancer coûte en moyenne 5 millions de dinars (36 900 euros) à l’Etat, selon le MSPRH, et le coût des médicaments de traitement du cancer représente 60% du budget des pharmacies publiques».
Les nouvelles unités de production s’insèrent dans la stratégie gouvernementale dans le cadre du Plan cancer 2015-2019, qui vise à développer les infrastructures oncologiques dans le pays et à promouvoir la formation en matière de traitement du cancer, tout en s’attelant à la réduction des risques par le biais de campagnes de prévention. Dans le cadre de ces efforts, quatre nouveaux centres publics de traitement du cancer devraient ouvrir leurs portes d’ici fin 2018, qui viendront s’ajouter aux 13 centres déjà en service. Ils seront équipés de 12 nouveaux accélérateurs de radiothérapie, portant leur nombre total à 48, dont 10 dans des instituts privés. Concernant la production de médicaments en Algérie, elle est passée de 25% en 2008 à 65% en 2018, poursuit OBG, considérant que «ce taux de production devrait considérablement évoluer à la hausse avec l’ouverture du complexe de Sanofi Algérie en 2019 et du site d’Ipsen Pharma Algérie en 2021»

Laissez un commentaire

Culture

Théâtre / Le Mohia d’or élevé au rang de Prix national

Institué en 2014 par la direction de l

Culture -
09-12-2018
Saphia Arezki, historienne : « L’Armée algérienne n’est pas un bloc monolithique »

Saphia Arezki était hier à la libraire «

Culture -
09-12-2018
Musique andalouse / Manel Gharbi fait un tabac à Tlemcen

Le palais de la Culture Abdelkrim Dali a

Culture -
09-12-2018
L’écrivaine et traductrice Marie Cosnay : Ecritures et (en)quête personnelle

Marie Cosnay était en Algérie, il y a qu

Culture -
09-12-2018