Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
jeudi, 06 décembre 2018 06:00

Commerce extérieur : Cameroun et Afrique centrale, une place pour les produits algériens à l’export

Écrit par Bouzid Chalabi
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Après les marchés mauritanien et gabonais, qui ont été ces deux derniers mois au cœur de l’actualité, puisque ces deux pays ont abrité tour à tour des expositions dédiées à la production algérienne, c’est au tour du marché camerounais auquel nos opérateurs nationaux pourraient s’intéresser.


En effet, ils étaient nombreux à venir prendre part à une journée d’information organisée par l’Agence nationale de promotion du commerce extérieur (Algex), hier en son siège, sous la thématique « Opportunité d’affaires, partenariat et exportations avec le Cameroun et les pays d’Afrique centrale ». Laquelle journée a été animée conjointement par Dairou Bouba, conseiller à l’ambassade du Cameroun à Alger, Douhest Bouthaîna, déléguée générale auprès du Comité d’affaires algéro-camerounais, et le secrétaire général d’Algex, Boubtina Hocine. Le conseiller a, dans son intervention, mis en relief les opportunités d’investissements que recèle son pays non sans préciser au parterre des présents que son pays a importé l’équivalent de 1 million d’euros en produits alimentaires. Comme il a tenu à faire savoir que, depuis 2013, « le climat des affaires au Cameroun s’est nettement amélioré. Citant en exemple une forte exonération de la TVA à l’importation. Et de conclure son intervention en soulignant : « Les modalités d’importation chez nous ont connu des aménagements importants facilitant aux opérateurs étrangers de ramener leurs produits. » La déléguée générale a, pour sa part, rappelé dans son intervention que le Comité d’affaires qu’elle dirige a été créé le 23 juillet 2003 à Alger et est installé au Cameroun depuis le 15 décembre 2003. « Depuis, nous avons cessé de déployer notre activité sur place. Nous sommes aujourd’hui suffisamment prêts à accompagner les entreprises algériennes désireuses de s’installer au Cameroun jusqu’à la finalisation de leurs projets à l’exportation ou à l’importation ». Après cela, il a été présenté dans le détail, par un cadre d’Algex, les conditions d’accès au marché camerounais. Au registre des droits de douane et taxes applicables au Cameroun, le responsable a cité les produits algériens susceptibles d’être soumis aux droits d’accès. Ce sont les jus de fruits, boissons gazeuses, eaux minérales, tabac à mâcher et à priser, autres tabacs fabriqués, véhicules de tourisme à moteur à explosion d’une cylindrée supérieure ou égale à 2000 cm3.
Le présentateur a, par ailleurs, tenté d’attirer l’attention des hommes d’affaires présents sur le fait que le Cameroun est membre du Comité économique monétaire de l’Afrique centrale (Cemac). « Ainsi, il peut devenir une plateforme commerciale algérienne au Cameroun dans le sens où les pays membres de la Cemac sont le Gabon, Guinée équatoriale, Congo Brazzaville, République Congo Démocratique, République Centre Africaine et le Tchad », a confié le secrétaire général d’Algex. Comme il a indiqué dans ce sens : « Tous les produits algériens peuvent être placés sur le marché du Cameroun et de la Cemac.» D’après ce dernier, les secteurs les plus porteurs sur ces marchés sont l’agroalimentaire, les produits pharmaceutiques et parapharmaceutiques, l’industrie électrique et électronique, les matériaux de construction, la mécanique, la sidérurgie et d’autres secteurs.
Une donne tout à fait intéressante et qui pourrait fort intéresser nos opérateurs économiques. C’est d’ailleurs ce que nous ont confié quelques-uns d’entre eux que nous avons pu interpeller sur le sujet. Pour eux, le marché camerounais est d’un intérêt majeur dans le sens où ce pays est une porte d’accès aux pays de la Cemac.
« L’idée d’en faire une plateforme commerciale reste donc à concrétiser », nous ont souligné à l’unanimité nos interlocuteurs. Il y a lieu de rappeler enfin que sur les cinq dernières années, les exportations moyennes de l’Algérie vers le Cameroun se sont élevées à 0,37 millions USD avec un pic de 0,45 USD observé en 2015.

Laissez un commentaire

Culture

Après le Festival du cinéma : Le Caire, de l’autre côté de l’écran

Emporté par le frénétique tourbillon d

Culture -
11-12-2018
6ème édition du concours «Jeune artiste-peintre» : Les trois lauréats récompensés

Un vernissage a été organisé avant-hie

Culture -
11-12-2018
6ème édition du concours «Jeune artiste-peintre» : Les trois lauréats récompensés

Un vernissage a été organisé avant-hie

Culture -
11-12-2018
Projetées hors compétition : Trois œuvres clôturent le Fica 2018

La 9e édition du Festival internationa

Culture -
11-12-2018