Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
samedi, 08 décembre 2018 06:00

Migration : Harraga, nouvelle ruée sur la grande bleue

Écrit par Aghilas Sadi
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le phénomène des harraga connaît depuis quelques semaines une accélération remarquée. Les conditions climatiques et la vigilance des gardes-côtes ne constituent plus un frein pour les jeunes et les moins jeunes qui tentent de rejoindre la rive nord de la Méditerranée sur des embarcations de fortune au péril de leur vie.


Les chiffres sur ce phénomène ne laissent aucun doute sur la gravité de la situation. En deux jours (jeudi et vendredi), les services des gardes-côtes ont déjoué les tentatives d’émigration clandestine de 164 immigrants à bord d’embarcations de construction artisanale à Ténès (1re Région militaire), Oran et Mostaganem (2e Région militaire). A Mostaganem, ce ne sont pas moins de six tentatives d’émigration clandestine qui ont été déjouées ces trois derniers jours.
Au total, 27 candidats à l’émigration clandestine ont été interceptés au moment où ils s’apprêtaient à prendre la mer en direction des côtes espagnoles.
A Oran, onze candidats à l’émigration clandestine ont été interceptés au nord de Cap Falcon (Aïn El Turck) par les unités du groupement territorial des gardes-côtes d’Oran.
Les 11 candidats à l’émigration clandestine ont tenté leur aventure en mer à bord d’une embarcation pneumatique avant leur interception, jeudi à 2H50, à 4 miles au nord-ouest de Cap Falcon, par une patrouille des gardes-côtes. A ces chiffres effrayants s’ajoute les dizaines d’embarcations qui ont réussi, depuis le début du mois en cours, à arriver saines et sauves en Europe. Un groupe d’une dizaine de personnes issues de la région d’Akbou à Béjaïa a réussi à poser les pieds en Espagne il y a quelques jours. A leur arrivée, ils ont envoyé des photos que leurs proches et amis ont largement diffusées sur les réseaux sociaux. D’autres groupes qui ont pris le départ des côtes de la wilaya d’Annaba ont réussi également à rejoindre les côtes italiennes ces derniers jours. Pratiquement chaque jour, on diffuse des images et des vidéos d’embarcations qui ont pu échapper aux gardes-côtes algériens et étrangers et aux aléas du climat.
A ceux qui ont réussi leur coup et arrêtés par les gardes-côtes s’ajoute une catégorie de malheureux qui ont péri en mer. Les mauvaises nouvelles annonçant la disparition de groupes de haraga en mer, issus d’Annaba, d’Alger, de Tizi Ouzou, de Boumerdès, Tiaret et d’ailleurs, ne cessent de défrayer la chronique. Les candidats à l’immigration clandestine qui n’ont plus donné signe de vie depuis leur départ des côtes algériennes depuis le mois d’août dernier se comptent par centaines.
Rien que la semaine dernière, les habitants de la ville côtière de Tigzirt, à Tizi Ouzou, ont signalé à l’opinion publique la disparition de 11 personnes qui avaient démarré de la région. Des marins pêcheurs et des gardes-côtes ont pu sauver 4 d’entre eux et repêché deux cadavres. Aucune nouvelle du sort des cinq autres personnes. Le 25 novembre dernier, un petit bateau avec à son bord 13 jeunes, tous issus de la commune de Raïs Hamidou, à Alger, a échoué près des côtes italiennes. Bilan : 10 personnes disparues et trois sauvées par les gardes-côtes italiens. 22 haraga, originaires de la wilaya de Chlef, ont également disparu en mer au cours du mois de novembre dernier. Leurs familles ne savent pas s’ils sont toujours en vie ou pas.
5 bateaux de harraga algériens interceptés à Ibiza en 48 heures
Les gardes-côtes espagnoles ont intercepté, mardi et mercredi, 5 bateaux de 50 haraga de nationalité algérienne, indique la presse espagnole. Ce nombre jugé trop élevé a poussé les services de sécurité espagnols à renforcer les mesures de sécurité par crainte de l’arrivée d’une nouvelle vague d’embarcations en ce mois de décembre. Une partie de ces candidats a embarqué depuis les côtes de la ville de Dellys dans la wilaya de Boumerdès.<

Laissez un commentaire

Culture

Après le Festival du cinéma : Le Caire, de l’autre côté de l’écran

Emporté par le frénétique tourbillon d

Culture -
11-12-2018
6ème édition du concours «Jeune artiste-peintre» : Les trois lauréats récompensés

Un vernissage a été organisé avant-hie

Culture -
11-12-2018
6ème édition du concours «Jeune artiste-peintre» : Les trois lauréats récompensés

Un vernissage a été organisé avant-hie

Culture -
11-12-2018
Projetées hors compétition : Trois œuvres clôturent le Fica 2018

La 9e édition du Festival internationa

Culture -
11-12-2018