Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.

francealgerie

mercredi, 08 août 2018 20:14

Champ politique : Une semaine intense pour un décor de 5e mandat

Écrit par Rabah Serradj
Évaluer cet élément
(0 Votes)

La semaine écoulée aura été égale aux précédentes, besogneuse mais convergente sur un élément particulier : le cinquième mandat.

Il est indéniable que la vie politique nationale ne brille pas, comme elle devrait l’être en pareille période pré-électorale, par un foisonnement qui sied à la particularité de la conjoncture.

L’environnement politique actuel donne l’air, en partie, dans la moiteur estivale ambiante d’être déconnecté de la réalité. La semaine écoulée aura été égale aux précédentes, besogneuse mais convergente sur un élément particulier : le cinquième mandat. L’aéropage politique dans sa partie considérée comme évoluant dans la sphère du pouvoir semble davantage de plus en plus clair dans sa démarche, ne faisant pratiquement aucune nuance sur ses intentions à propos du grand-rendez-vous en perspective. Le FLN, le RND, le TAJ, l’ANR et nombre de micros-partis et d’organisations de masse ne font désormais plus de doute sur leurs intentions sur la question de la présidentielle. Les dernières sorties du secrétaire général du FLN, qui soutenait, dimanche dernier, que «le peuple est convaincu de la nécessité de la continuité de Bouteflika à la présidence» et que «si Bouteflika se représente, il gagnera», ont visiblement éliminé toute ambiguïté qui a longtemps perduré sur cette éventualité.

L’aplomb d’Ould-Abbès à l’instar de Ahmed Ouyahia, qui s’est tout récemment départi de sa réserve coutumière pour énoncer les intentions de son mouvement d’opter pour la continuité du président, sont autant de signaux que l’option est bien passée désormais à un niveau particulièrement avancé. 

 

Les tirs à blanc de l’opposition

Dans cette atmosphère singulièrement délitée, ce qui fait office de mouvance de l’opposition semble dans l’incapacité de tenir un discours qui pourrait constituer une véritable alternative.

A part probablement quelques esquisses qui s’apparentent plus à des grommellements politiques qu’à des propositions alternatives fortes et solides qui pourraient s’imposer dans le paysage.

Le «consensus» à l’intérieur de l’opposition, on le voit bien, aura du mal à voir le jour parmi les différentes formations politiques. Ces dernières ont l’air d’être dépassées par un environnement politique sclérosé et atone. Devant ce boulevard qui s’ouvre, l’on se demande comment l’opposition, en l’état, pourrait d’ici là  avoir un argument pour faire pression et jouer le rôle qui lui est dévolue.

Cette carence dans l’offre de l’opposition pourrait bien, paradoxalement, gêner le pouvoir qui a besoin d’un vis-à-vis solide pour mener le débat politique qui sied dans ce type de période pré-présidentielle. Il est évident que cette situation mal aisée reste le résultat d’une dévitalisation de la chose politique qui a eu comme résultat une nette désaffection de la part de l’opinion.

Un état de choses qu’il faudrait absolument corriger, tant la question concerne l’avenir du pays. Reste la grande question qui probablement planera de son suspense jusqu’à l’ultime minute, le président ira-t-il ou non pour un énième mandat ? Dans un contexte particulier, la décision qui revient au seul concerné devrait inéluctablement impacter fortement cette élection  présidentielle.

Laissez un commentaire

Economie

Pétrole : Un début de semaine en hausse

La semaine pétrolière déb

Economie -
18-09-2018
MaghrebPharma : Plus de 200 exposants de l’industrie pharmaceutique

Pour la 7e édition du sal

Economie -
18-09-2018
Pétrole L’Iran mécontent… de l’Opep

L’Iran est mécontent au s

Economie -
17-09-2018

Culture

Cinéma : Avant-première de «Fouilleurs-nés» de Djamel Azizi

Le long métrage «Fouilleurs-nés» du réal

Culture -
18-09-2018
Mascara : Générale de la pièce «Houlm El Ahrar»

La nouvelle pièce du théâtre régional de

Culture -
18-09-2018
DJAMEL ALLAM EST DECEDE SAMEDI A PARIS: Un immense artiste tire sa révérence

«Tu as vu ton fils partir au maquis al

Culture -
17-09-2018