Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
dimanche, 12 août 2018 20:59

Valeur du dinar : La dépréciation continue

Écrit par Hakim Ould Mohamed
Évaluer cet élément
(0 Votes)

La valeur de la monnaie nationale a poursuivi sa dépréciation ; un mouvement baissier amorcé depuis juin 2014, alors que les fondamentaux de l’économie amorçaient eux aussi une tendance à la baisse conséquemment à la dégringolade des cours du brut sur le marché mondial.

Les cours du dinar, observés, jeudi, dernier, jour de cotation hebdomadaire, sur les tableaux du marché interbancaire des changes, témoignent d’un mouvement baissier ininterrompu. La tendance est plus soutenue contre l’euro, alors que le dinar se dépréciait continuellement contre le dollar depuis le début de l’année.

Un euro valait 163,0783 DA, jeudi, sur le marché interbancaire des change, tandis qu’un dollar valait 118,7316 DA. Les cotations de jeudi renseignent ainsi des velléités de poursuivre la dépréciation que la Banque centrale a manifesté dans ses différentes notes de conjoncture. La dépréciation de ces derniers mois serait liée en partie à une tentative de limiter la perte sur les transactions du commerce extérieur, puisque le pays achète en euro et vend ses hydrocarbures en dollar. « La dépréciation du dinar, en cours de fin de période (2017), notamment par rapport à l’euro,  reflète  donc et dans une très large mesure l’évolution des cours de change des deux principales monnaies de règlement de l’Algérie -de l’euro par rapport à la quasi-totalité des monnaies et du dollar par rapport à certaines monnaies de pays partenaires », écrivait la Banque d’Algérie dans sa dernière note de conjoncture pour 2017.

La dépréciation du dinar serait liée aussi aux actions de lutte contre l’inflation. Le retour à la situation de surliquidités provoqué par le recours au financement non conventionnel pourrait être une source d’inflation, ce qui met la banque centrale en état d’alerte. Une dépréciation de la monnaie est une des pistes envisagées à même d’absorber d’éventuelles tensions inflationnistes. En tout cas, la tendance vers la dépréciation s’est poursuivie depuis le début de l’année en cours, alors que l’exercice 2017 a été marqué également, aux tableaux des changes, par une nette érosion du dinar par rapport aux principales devises, l’euro et le dollar en l’occurrence. « En 2017, l’appréciation du cours de change de l’euro vis-à-vis du dollar, de près de 12,4 % entre décembre 2016 et décembre 2017 et vis-à-vis des monnaies des pays partenaires  commerciaux de l’Algérie, a induit la même tendance d’évolution du cours de change de l’euro vis-à-vis du dinar algérien. C’est ainsi qu’en 2017 par rapport à 2016 et en  moyenne annuelle, le dinar s’est déprécié de 3,3 % vis-à-vis de l’euro et de 1,3 % vis-à-vis du dollar. En cours de fin de période, le dinar s’est déprécié de 15,4 % par rapport à l’euro et de 3,8% vis-à-vis du dollar entre fin décembre 2016 et fin décembre  2017. L’essentiel de ces dépréciations du dinar ont eu lieu au second semestre de 2017, respectivement de -10,5 % et -6,2 % vis-à-vis de l’euro et du dollar», a fait constater la banque centrale dans sa dernière note de conjoncture. La même tendance a été constatée durant la première moitié de 2018. Tout porte à croire que la dépréciation se poursuivra dans les mois à venir, tant il est vrai que la planche à billets et la valeur des tirages effectués jusqu’ici font craindre un retour des tensions inflationnistes. En tout cas, le Fonds monétaire international (FMI) a plaidé dans son dernier rapport sur l’économie algérienne en faveur d’une dépréciation du dinar, insérant sa proposition dans le compartiment des réformes et ajustements budgétaires suggérés au gouvernement algérien.

Laissez un commentaire