Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
jeudi, 11 octobre 2018 06:00

Relizane : Malgré plusieurs cycles de formation, des fellahs réticents aux recommandations

Écrit par E. Ouail
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Pas moins de quinze formations ont été organisées au profit des fellahs et de leurs enfants par la Chambre d’agriculture en coordination avec la direction des services agricoles durant la saison 2017/2018. Ces cycles de formation, abrités par l’Institut de technologie moyen agricole spécialisé d’Oued R’Hiou et la Conservation des forêts de Relizane

, auxquels avaient pris part une soixantaine d’agriculteurs, ont concerné plusieurs spécialités, telles la céréaliculture, l’arboriculture fruitière, les cultures industrielles, l’oléiculture, l’apiculture, l’élevage ovin, la culture des fourrages et des légumineuses... Il importe de rappeler que dans le cadre de ses missions de vulgarisation, formation et autres actions destinées à aider les fellahs à maîtriser leurs activités, voire les moderniser, concrétiser de meilleurs rendements et développer d’autres créneaux porteurs de richesses, la Chambre d’agriculture de la wilaya de Relizane a assuré, durant les cinq dernières années (2013/2017), pas moins de 151 cycles de formation pour plus d’un millier d’agriculteurs. Cela étant, le nombre d’adhérents à la Chambre d’agriculture est de 23 337 agriculteurs, parmi lesquels ceux pratiquant l’élevage ovin que viennent en tête avec 11 347 fellahs, suivis de ceux pratiquant la céréaliculture avec 9 683 fellahs, 858 autres producteurs de légumes, 646 éleveurs de bovins, 546 aviculteurs et 287 fellahs pratiquant des activités diversifiées. S’agissant des cartes professionnelles, la Chambre d’agriculture fait part de la concrétisation de 7 864 cartes magnétiques, dont 4 862 remises, près de 770 dossiers de fellahs radiés, 22 cartes restituées et 3 850 autres fiches réalisées pour l’obtention de nouvelles cartes. Il importe de rappeler qu’en dépit des cycles de formation et des actions de vulgarisation entreprises par les services de l’agriculture et de la Chambre d’agriculture, bon nombre de fellahs de la wilaya affichent toujours une réticence quant à l’utilisation de l’engrais, en dépit de sa disponibilité et son importance pour la fertilité des parcelles de terre. Ils continuent à faire de la rétention des céréales, notamment l’orge, engendrant ainsi un déficit dans les semences à chaque début de campagne agricole. n

Laissez un commentaire