Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
samedi, 08 décembre 2018 06:00

Annaba / Meurtre à la Cité Errym : Le présumé coupable identifié

Écrit par M. RAHMANI
Évaluer cet élément
(0 Votes)

L’enquête menée par les limiers de la brigade criminelle suite au meurtre d’un homme âgé de  43 ans, dont le corps avait été découvert il y a quatre jours vers 10 heures du matin dans son véhicule à la cité « Errym »

à Annaba, a donné ses premiers résultats. L’identification de la victime, Z. M. habitant à Sidi Salem, village côtier situé à quelque 5 km du chef-lieu de wilaya, a permis aux inspecteurs chargés de l’enquête de déterminer ses relations, ses occupations ainsi que ses fréquentations. De là, les investigations se sont orientées vers un individu répondant aux initiales R. K., un entrepreneur habitant la même localité de la victime. Ce dernier activement recherché par les forces de police aurait, selon certaines informations, quitté le territoire national et serait en Tunisie. Les enquêteurs, qui ne négligent aucun détail dans cette affaire, sont en train de vérifier l’information. Si cela se confirme, le fuyard sera sûrement arrêté par les services de sécurité tunisiens et remis aux autorités algériennes. Le présumé coupable, accompagné d’un autre individu, aurait rencontré la victime pour exiger le remboursement de la somme de 18 millions de DA qu’il lui aurait prêtée. Z. M. n’étant pas en mesure de s’acquitter de sa dette, le ton est monté et les deux compères l’ont tabassé avant de lui porter plusieurs coups de couteau, le dernier lui ayant été fatal puisque porté au cœur. La victime qui serait impliquée dans le braconnage et le trafic de corail au niveau de cette localité, connue pour cette activité très lucrative, aurait contracté ce prêt pour effectuer une transaction visant l’achat d’une grosse quantité de ce polype très prisé en Italie. La marchandise aurait dans ce cas pris le chemin de la Tunisie pour enfin atterrir au pays de Dante. Le présumé complice de ce meurtre, lui, n’a pas encore été identifié mais les limiers de la brigade criminelle auront tôt fait de le débusquer sachant que dans le milieu du trafic de corail, tout le monde se connaît et la «profession » n’a pas intérêt à ce que les services de police s’immiscent dans ses affaires, «cela perturberait le business». Rappelons qu’à Annaba, en l’espace de dix jours, deux meurtres ont été commis, le premier a eu pour théâtre la place d’Armes dans la vieille ville, où un commissaire de police avait été tué par un malfrat alors qu’il tentait d’arrêter ce dernier, le second s’est passé il y a cinq jours à la cité « Errym ». L’insécurité gagne du terrain dans cette ville de l’Est malgré le dispositif mis en place par les services de sécurité. Il y a deux jours des citoyens habitant le quartier place d’Armes avaient protesté contre ce climat d’insécurité général pour demander aux autorités de les protéger et ainsi maîtriser la situation qui devient intenable

Laissez un commentaire