Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
samedi, 08 décembre 2018 06:00

Oum El Bouaghi : Plusieurs retards et insuffisances relevés à Fkirina

Écrit par Kader M.
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Accompagné du P/APW, des directeurs exécutifs et des élus locaux, Hadjaj Messaoud, le chef de l’Exécutif de la wilaya, a effectué  une visite d’inspection à la daïra de Fkirina (40 kilomètres au sud-est du chef-lieu de wilaya).


La visite a été entamée dans la zone d’activité et de dépôt de Fkirina dont la création date de 1986 sur une superficie de 61 920 m2, abritant 52 lots de terrain. Parmi ces derniers, 51 ont fait l’objet d’attribution et 37 de publication. Cependant, une dizaine de projets seulement a été lancée en dépit de l’ancienneté de la ZAD. Alors que les réseaux d’AEP et d’assainissement ont été réalisés, ceux de l’énergie (gaz, électricité) ne sont pas encore concrétisés, ainsi que le revêtement des routes. « La clôture n’est pas l’investissement, après 32 ans d’existence de la ZAD », avait répliqué énergiquement le wali à un investisseur lui faisant part de la réalisation de la clôture. Pis, les retards accusés par le lancement des projets a soulevé la colère du chef de l’Exécutif qui a tenu à rappeler que « L’Etat sévira contre tout business et spéculation. Toute transaction concernant le foncier industriel sera annulée par le biais de la justice ». Par ailleurs, érigée, il y a une soixantaine d’années, l’école Khanfri-Laâbidi, qui a bénéficié d’une opération d’aménagement pour une autorisation de programme de 3 629 000 DA, a fait l’objet d’intérêt particulier du chef de l’Exécutif. Cependant, le fait sort la dizaine de classes de l’école est chauffée au gasoil, a été réfuté par le chef de l’Exécutif qui instruit les responsables pour l’utilisation du propane en attendant le gaz de ville. Il rappela à l’occasion : « Un effectif ne dépassant pas la trentaine d’élèves par classe où les cours sont dispensés avec le Data Show, le tableau magique et, pourquoi pas, les tablettes, demeure la politique du gouvernement. » L’arrivée du wali au niveau de la salle de soins Rmadia-Noum, a fait réagir les citoyens qui n’ont pas hésité à déplorer les insuffisances de la prise en charge médicale dans cette structure sanitaire.
Local fermé auparavant, ouvert à l’occasion de la visite, absence totale de l’infirmier, nécessité de la présence d’un médecin sont autant de préoccupations soulevées à l’occasion. Le chef de l’Exécutif donna alors instruction au DSP pour veiller à la coordination nécessaire avec le Chef de daïra et le P/APC pour trouver des solutions à toutes les difficultés ayant trait à la prise en charge médicale. « Pour le logement LPA, les retards bureaucratiques ne sont plus tolérés dorénavant, un délai de 21 jours est accordé pour les procédures de la paperasse nécessaire et une année pour le délai de réalisation, ce sera un défi désormais », indiquera le chef de l’exécutif lors du constat des retards dans les programmes de réalisation. Après quoi, il donna instruction aux responsables pour l’établissement d’une fiche technique pour l’étude et la réalisation de gradins, en réponse aux doléances des jeunes de Fkirina qui l’ont approché au stade communal revêtu de gazon synthétique dernière génération et ce afin que le club évoluant en régionale représente mieux la wilaya. Non exploitée depuis 2009 en l’absence d’adjudicateurs et en dépit du prix de 80 millions l’année, la gare routière de type C de Fkirina, qui s’étale sur une superficie de 437,34 ha, a fait l’objet d’intérêt du premier responsable de la wilaya. Cette structure dispose d’une douzaine de quais pour bus, (inter communal 8 bus, transit 4 bus), 8 places pour les taxis soit 4 inter wilaya et 4 inter communal, 5 places pour parking. Le chef de l’Exécutif exigea un cahier des charges pour lancer la procédure d’adjudication afin qu’elle entre en exploitation, « sinon il sera fait appel à la Sogral », avait-il précisé. Ce dernier s’est enquis du fonctionnement des services de l’état civil et de biométrie de la commune de Fkirina, au demeurant la devanture de la collectivité locale, avant de se rendre à Oued Nini, une commune rurale à quelques encablures du chef-lieu de daïra Fkirina. Et ce sont les structures sanitaires tels la salle de soins de mechta Jamaâ, le projet de réalisation de 30+60 logements sociaux et les services de biométrie et de l’état civil, et l’inauguration d’un bureau de poste, qui ont fait l’objet d’intérêt à l’occasion.

Laissez un commentaire