Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
mercredi, 11 juillet 2018 06:00

Peut mieux faire

Écrit par Feriel Nourine
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les « Nouvelles routes de la soie » poursuivent leur bonhomme de chemin dans les pays arabes. Une région où l’ancienne Route de la soie avait déjà, depuis bien longtemps, permis de construire un partenariat assez fort avec la Chine en capitalisant d’abord sur l’atout proximité.


Autrement dit, les relations entre le Monde arabe et l’Empire du milieu sont historiques et profondément ancrées. Leur raffermissement n’est donc qu’une suite logique de l’offensive que mène le géant chinois pour étendre sa présence là où il peut trouver place à des investissements ou à des échanges commerciaux.
Pour ce faire les dirigeants chinois semblent être prêts à mettre le prix qu’il faut, de sorte à convaincre leurs partenaires et à les engager dans une coopération durable et fructueuse. C’est en tous les cas ce qui ressort des déclarations faites hier par le président chinois, lorsque ce dernier a promis que son pays va accorder jusqu’à 20 milliards de prêts aux pays arabes.
Une opportunité à ne pas rater pour ces derniers dont une majorité se trouve aujourd’hui en besoin urgent de finances pour reconstruire ses économies.
Dans le cas de l’Algérie, la coopération avec la Chine est arabe et aussi africaine. Mais elle est avant tout bilatérale, bâtie sur soixante années de relations privilégiées et des liens d’excellence qui ont certainement largement contribué à hisser les Chinois au rang de premier fournisseur de l’Algérie depuis quelques années.
Premier fournisseur, la Chine est toutefois loin d’être le premier investisseur dans notre pays, où ses entreprises ont grandement bénéficié des gigantesques programmes d’investissements lancés par l’Etat, notamment dans les secteurs des travaux publics et du bâtiment.
Les milliards de dollars engrangés par le partenaire chinois par l’entremise des juteux contrats décrochés durant ces dernières années auraient même fait de l’Algérie le second marché le plus important de la Chine dans la zone Mena.
C’est pourquoi, sans doute, en matière d’investissements, la Chine peut mieux faire dans notre pays. Nettement mieux.

Lu 92 fois
Plus dans cette catégorie : « Ressource humaine Une menace permanente »

Laissez un commentaire