Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
Reporters - Filtrer les éléments par date : vendredi, 14 août 2015

Le président de la Fédération algérienne de football (FAF), Mohamed Raouraoua, vient d’apporter, lui aussi, ses éclaircissements quant au but visé par l’interdiction de recrutement de joueurs étrangers, confortant les propos du président de la Ligue de football professionnel (LFP), Mahfoud Kerbadj, qui affirmait que cette décision, issue de la dernière réunion du bureau fédéral de la fédération, « n’était pas définitive». Du moins, pas avant qu’un « climat adéquat » ne soit instauré.

M. Raouraoua, sans s’attarder sur les « difficultés financières » et « de l'impossibilité d'obtenir des devises légalement pour payer les salaires, indemnités de formation et de solidarité des joueurs étrangers », tel que justifié par le bureau fédéral, insiste sur le caractère structurant de cette décision qui avait laissé penser à une rigueur budgétaire provoquée par la conjoncture économique actuelle que traverse le pays. « La FAF a pris cette décision pour permettre une meilleure réorganisation du recrutement du joueur étranger », a-t-il déclaré hier à la Radionationale, et de soutenir qu’il est attendu de « cette décision d’améliorer les conditions de transfert d'un joueur étranger ». Par « conditions de transfert », le président de la FAF entend « son hébergement, son payement bancaire, au vu de son statut d'international, et sa cotisation à la CNAS ». Jusqu’à ce que ce climat advienne, pas de recrutement de joueurs étrangers à partir du prochain mercato, en hiver. Et pas tant qu’un terme ne soit mis aux agissements de certains agents de joueurs et autres acteurs du football peu scrupuleux, pour reprendre les termes du bureau fédéral. « Si nous constatons la présence d'un climat adéquat, la décision d'interdiction sera aussitôt levée. Nous n'avons jamais été contre le recrutement d'un joueur étranger, la preuve, le nombre autorisé de ces joueurs a été augmenté de 1 à 3 dans un passé récent. Le cadre sera désormais plus organisé », a de nouveau insisté M. Raouraoua, qui n’en invite pas moins « les clubs désireux d'engager un étranger dans l'avenir » à « se référer à plusieurs conditions », en premier celle de détenir un « document prouvant que le joueur évolue bel et bien comme international, signé par la fédération de son pays ». A l’image d’ailleurs des Franco-Algériens évoluant en Ligue 1 française : Farés Bahlouli (AS Monaco) et Saïd Benrahma (OGC Nice), qui devraient, selon M. Raouraoua, intégrer à l'avenir les rangs de l'équipe nationale. A ses yeux, « Bahlouli et Benrahma sont deux joueurs intéressants que nous sommes en train de suivre en vue de les convoquer pour rejoindre l'Equipe nationale ». Le premier, Bahlouli, formé à l'Olympique lyonnais et international dans l’équipe de France « espoirs », a rejoint cet été l'AS Monaco pour un contrat de cinq ans. Le second, Benrahma, né à Aïn Témouchent, s'était engagé avec Nice en 2013 en provenance de l'US Colomiers (division 4 française). Toutefois, le président de la FAF n'a pas précisé si Bahlouli et Benrahma seraient convoqués pour les prochains matchs des Verts comptant pour les qualifications à la CAN 2017 et au Mondial 2018.

Publié dans Der

Mohamed Raouraoua a annoncé, hier, la décision du milieu international algérien de Getafe (Liga espagnole de football), Medhi Lacen, de mettre fin à sa carrière internationale. « Lacen a décidé d’arrêter sa carrière avec l’Equipe nationale. C’est son choix personnel, et nous le respectons. Nous le remercions pour tous les sacrifices qu’il a faits pour les Verts. Nous allons le convoquer pour le remercier », a indiqué le responsable de l’instance fédérale à la Radio nationale Lacen n’a pas été convoqué pour le dernier match de l’Equipe nationale, disputé le 13 juin dernier à Blida face aux Seychelles (4-0) dans le cadre de la 1re journée (Gr J) des qualifications de la Coupe d’Afrique des nations CAN-2017, dont la phase finale aura lieu au Gabon. Ayant rejoint les rangs des Verts après la CAN 2010 en Angola. Il avait pris part à deux Coupes du monde: 2010 en Afrique du Sud et 2014 au Brésil. Lacen (31 ans) a joué son premier match sous les couleurs nationales le 3 mars 2010 en amical face à la Serbie (défaite 3-0), disputé au stade olympique du 5-Juillet d’Alger.

Publié dans Der

Comme souvent souligné par les experts, l’Algérie est très touchée par les feux de forêt. Durant la période 1985-2010, elle a enregistré un cumul de 42 555 feux, qui ont parcouru une superficie forestière totale de 910 640 ha (soit 22,12% de la surface forestière totale, avec un taux de 0,85% par an).
Ceci correspond à une moyenne annuelle de 1 637 feux et 35 025 ha de surface parcourue. Chaque année, les feux brûlent des centaines d’hectares à travers le territoire national. Les services de la Protection civile ont relevé depuis le lancement de la saison estivale plus de 950 incendies à travers le territoire qui ont ravagé des forêts et des maquis. « 953 feux de forêt, générant des dégâts importants évalués à 2 598 hectares pour les forêts, 2 685 hectares pour les maquis et 2 336 hectares pour les broussailles », a, en effet, indiqué le lieutenant Bernaoui Nassim, chargé de la communication à la Protection civile, au micro de la Chaîne III de la Radio nationale. La wilaya de Sidi Bel Abbès vient en tête avec 931 hectares brûlés, suivie des wilayas de Tlemcen et de Mascara avec respectivement 616 et 327 hectares ravagés par les flammes. Durant l’année dernière, les unités de la Protection civile ont eu à intervenir pour lutter contre 17 853 incendies enregistrés à l’échelle nationale, détruisant quelque 14 868 hectares de forêts. 9 802 ha de maquis et 17 118 autres hectares de broussailles avaient été également détruits par des incendies. En attendant une révision du plan national de prévention et l’actualisation des données liées aux changements climatiques, comme recommandé dernièrement par les participants à une conférence nationale sur « l’appui technique à la gestion des incendies de forêts » tenue à Batna, la connaissance des origines des incendies reste le fondement de toute politique de prévention efficace. En effet, lorsque les causes des feux sont connues, il est alors plus facile de les éradiquer par la mise en œuvre d’actions concrètes, et donc de limiter le nombre de feux. Les causes d’incendies de forêt sont diverses et leur répartition varie selon les pays et à l’intérieur d’un même pays, mais aussi en fonction du temps. Dans le bassin méditerranéen, les incendies sont en grande majorité d’origine humaine, que ce soit par accident ou par négligence. Et les choses risquent de se compliquer davantage, d’autant que la saison des feux de forêt s’est globalement rallongée de près de 20% en 35 ans à cause du réchauffement du climat, souligne une étude parue récemment dans la revue Nature Communications. « Les saisons des feux se sont étendues à travers 29,6 millions km² de surface végétalisée », soit une durée accrue de 18,7%, avait expliqué l’équipe de chercheurs installés aux Etats-Unis et en Australie, deux Etats particulièrement affectés par ces feux. 

Publié dans Der

Le monde affronte « la pire crise de réfugiés depuis la Seconde guerre mondiale » et l’Europe, dont plusieurs pays sont débordés par les flux de demandeurs d’asile, doit les accueillir d’une façon « décente » et « civilisée », a déclaré hier le Commissaire européen à l’Immigration.
L’Europe « a du mal à gérer les importants afflux de personnes cherchant refuge dans nos frontières », a constaté le commissaire Dimitris Avramopoulos lors d’une conférence de presse à Bruxelles. Or, l’Union européenne est notamment construite sur le principe de «solidarité avec ceux qui sont dans le besoin ». « Ce sont des êtres humains, des gens désespérés. Ils ont besoin de notre aide et de notre soutien », a-t-il plaidé.
Le commissaire a rencontré jeudi à Athènes les ministres de l’Intérieur et de l’Immigration, ainsi que des responsables et le maire de l’île de Kos, en mer Egée, où l’afflux de réfugiés syriens et afghans et le manque d’installations pour les accueillir ont provoqué des tensions ces derniers jours.
« Ce que nous devons faire (...) est d’organiser notre système afin d’affronter ce problème d’une façon décente, civilisée et européenne », a-t-il ajouté, évoquant la situation « particulièrement urgente » en Grèce, mais aussi celle d’autres pays comme l’Italie et la Hongrie. 

Publié dans Der

Sept contrebandiers de différentes nationalités ont été arrêtés par des détachements de l’Armée nationale populaire (ANP) dans l’extrême sud du pays, jeudi, dans le cadre de la sécurisation des frontières et de la lutte contre la criminalité organisée, indique vendredi le ministère de la Défense nationale, dans un communiqué. « Dans le cadre de la sécurisation des frontières et de la lutte contre la criminalité organisée, un détachement de l’Armée nationale populaire relevant du secteur opérationnel d’Illizi (4e région militaire) a arrêté un contrebandier, le 13 août 2015, et a saisi un véhicule tout-terrain chargé de 32 bouteilles de gaz butane, une quantité de vêtements et de denrées alimentaires, deux téléphones portables et une somme d’argent de 319 000 dinars algériens », précise le communiqué. « Au niveau de la 6e région militaire, un détachement relevant du secteur opérationnel de Tamanrasset a appréhendé six contrebandiers de différentes nationalités et a saisi un véhicule tout-terrain et cinq détecteurs de métaux », ajoute la même source.
Par ailleurs, « au niveau de la 2e région militaire, les éléments des Gardes-frontières de Bab El-Assa relevant du secteur opérationnel de Tlemcen ont saisi une quantité de 1.320 litres de carburant destiné à la contrebande », a indiqué le communiqué du MDN.
« De même, 30 kilogrammes de kif traité ont été saisis par les éléments de la Gendarmerie nationale relevant du secteur opérationnel d’Aïn Témouchent », conclut la même source.

Publié dans Der

La formation sétifienne souhaite bien débuter la défense de son titre, en l’emportant face au MCO, alors que l’USMA n’aura pas la partie facile face au NAHD.

La Ligue 1 Mobilis, qui a débuté avant-hier avec le premier derby entre le MCA et le CRB, qui s’est soldé par un score vierge, se poursuit aujourd’hui avec le reste des matches, six au total, étant donné que l’USMH a joué hier soir face à la JSS.
Le tenant du titre, l’ES Sétif, débutera la défense de sa couronne à domicile face au MC Oran. L’Entente, où rien ne va plus après sa défaite dimanche dernier à Khartoum face à Al Merrikh (2-0) en phase de poules de la Ligue des champions, est appelée à se racheter auprès de son public en accueillant le MC Oran, une équipe pleine d’ambition pour la saison prochaine. Les Sétifiens, mieux en jambes que leurs adversaires du jour, devront faire preuve de vigilance devant le MCO, 3e au classement du précédent exercice et qui espère faire mieux à l’orée de la nouvelle saison.
L’USM Alger, qui cartonne en Ligue des champions avec quatre succès en autant de matches, croisera le fer avec le NA Hussein Dey, dans l’autre derby algérois de cette première journée Le Nasria, véritable miraculé la saison dernière, après avoir été à deux doigts de la relégation, espère démarrer la saison sur de bonnes bases et s’offrir dès le début l’USMA. Le MO Béjaïa, vice-champion d’Algérie, qui a enregistré le départ de son entraîneur Abdelkader Amrani, parti au Raed en Arabie saoudite, défiera le RC Arba dirigé sur le banc par Bilel Dziri, qui a mis fin à deux décennies d’aventure avec l’USMA en tant que joueur puis en tant qu’entraîneur adjoint. Cette rencontre sera un remake de la dernière finale de la Coupe d’Algérie, remportée le 2 mai dernier à Blida par les Béjaouis (1-0). La JS Kabylie, qui traverse une zone de turbulences sur le plan administratif, avec des démissions en cascade, est appelée à se réhabiliter en accueillant le CS Constantine, considéré comme l’un des outsiders de la saison. Les deux nouveaux promus en Ligue 1, le DRB Tadjenanent et le RC Relizane, s’affronteront pour cette première journée dans un match qui s’annonce a priori équilibré. Enfin, l’ASM Oran accueillera l’USM Blida avec une opposition spéciale pour les deux entraîneurs respectifs : Kamel Mouassa et Djamel Benchadli, qui retrouvent leurs anciennes formations de la saison dernière. 

Publié dans Sports

De violents combats à Syrte (nord) entre des hommes armés locaux et des jihadistes de l’organisation Etat islamique (EI) ont fait des dizaines de morts et de blessés depuis quatre jours, a indiqué hier un responsable local. « Syrte vit une véritable guerre depuis mardi et la lutte féroce engagée par les combattants de la ville contre l’EI n’a jamais cessé », a précisé à l’AFP le responsable sous couvert d’anonymat.
Il n’a pas pu donner le nombre exact de victimes en raison de l’intensité des combats qui se poursuivent. La Libye, profondément divisée, compte deux gouvernements, l’un à Tripoli sous le contrôle de la coalition de milices islamistes Fajr Libya, et l’autre, le seul reconnu par la communauté internationale, exilé dans l’est du pays. Mardi, le gouvernement de Tripoli a annoncé le lancement d’une « opération pour libérer Syrte ». Selon le ministère de la Défense, cette offensive comprend la participation « des jeunes de Syrte » et des forces aériennes. La Libye est en proie au chaos depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011, avec des combats sanglants entre groupes armés rivaux, et la montée en puissance du groupe Etat islamique. Le gouvernement exilé dans l’est du pays a demandé à la communauté internationale d’« assumer sa responsabilité morale » contre l’EI, selon un communiqué publié jeudi sur Facebook. Il a reproché aux grandes puissances d’utiliser le « deux poids deux mesures » concernant la lutte contre les jihadistes. « Ils combattent l’EI en Syrie et en Irak et ferment les yeux sur sa présence » en Libye, selon le gouvernement.

Publié dans Der

Le derby tant attendu entre le Mouloudia d’Alger et le CR Belouizdad n’a pas été à la hauteur des espérances des fans des deux clubs. En effet, le match, qui s’est joué au stade de Bologhine, s’est soldé par un nul vierge qui n’arrange nullement les affaires des deux formations. Toutefois, ce qui est le plus inquiétant, c’est le fait que les deux clubs n’ont rien montré tout au long du match, à l’exception de cette balle sur le poteau après ce tir de Benbraham pour le MCA, en première mi-temps, et ce, malgré les grands investissements consentis par les dirigeants des deux clubs et le recrutement effectué. Le match a connu quelques escarmouches entre les supporters, ce qui a fait dire au coach français du CRB, Alain Michel, que nous n’avons pas retenu la leçon de la mort d’Ebossé. En fait, ce derby était la montagne qui a accouché d’une souris et qu’il devra vite être oublié, pour se concentrer sur l’avenir et tenter de montrer un visage plus séduisant du championnat algérien.

Publié dans Sports

Le président de la Ligue de football professionnel (LFP), Mahfoud Kerbadj, a indiqué mercredi soir que l’ouverture du stade 5-Juillet (Alger) est tributaire d’un arrêté du wali d’Alger, Abdelkader Zoukh. « L’ouverture du stade 5-Juillet, pour le déroulement des derbies algérois et des grandes affiches, est tributaire d’un arrêté du wali d’Alger, Abdelkader Zoukh », a indiqué Mahfoud Kerbadj à la télévision algérienne (ENTV).
Le président de la LFP, Mahfoud Kerbadj, avait annoncé auparavant que les derbies algérois comptant pour l’exercice 2015-2016 seront domiciliés au stade 5-Juillet, mis de nouveau en service par le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, le 4 juillet, après presque deux ans de fermeture pour des travaux de rénovation. Les travaux au stade 5-Juillet, achevés le 25 avril dernier, ont été décidés par les pouvoirs publics, après le décès de deux jeunes supporters dans l’effondrement partiel d’une tribune, en marge du derby USM Alger-MC Alger, le 21 septembre 2013. M. Sellal avait mis en service cette importante enceinte sportive du pays, après s’être assuré que les travaux de rénovation entrepris ont été réalisés dans le respect des normes de sécurité. Mais contre toute attente, le programme de la 1re journée du championnat de Ligue 1 a maintenu le système prévalant depuis deux saisons et permettant à chaque équipe algéroise de recevoir dans son stade ses adversaires en matches derbies.

Publié dans Sports

L’international algérien, Mehdi Zeffane, a signé un contrat de 4 ans avec le Stade rennais FC, en provenance de l’Olympique lyonnais, a annoncé le club de Ligue 1 française de football sur son site officiel.
Fraîchement transféré de l’Olympique lyonnais au Stade rennais, Zeffane a révélé avoir discuté avec le sélectionneur des Verts, Christian Gourcuff, qui s’est montré satisfait du choix du latéral droit. « C’était le moment de tourner la page, car je n’avais pas beaucoup de temps de jeu.
J’ai eu Christian Gourcuff et il m’a dit que c’était le bon club pour progresser », a-t-il déclaré lors de sa présentation officielle à la presse. Formé à Lyon, le défenseur de 23 ans est la cinquième recrue estivale du club, après Ludovic Baal, Yacouba Sylla, Giovanni Sio et Pedro Mendes. Né le 19 mai 1992 à Sainte-Foy-lès-Lyon, Mehdi Zeffane a intégré le centre de formation de l’Olympique lyonnais en décembre 2003.
Pur produit de la formation lyonnaise, il suit la progression de ses aînés jusqu’en 2009, année durant laquelle il fait ses premiers pas en 2011 avec l’équipe pro de Rémi Garde. Sous le maillot rhodanien, il dispute 12 matches en L1 et 7 en Ligue Europa. Arrière latéral droit talentueux, il choisit en 2014 de porter les couleurs de son pays d’origine, l’Algérie.
Il honore sa première sélection avec les Verts de Christian Gourcuff face au Mali, en novembre dernier. Il avait été convoqué à la dernière Coupe d’Afrique des nations (CAN-2015) en Guinée équatoriale.
Il a signé en juin dernier sa deuxième titularisation avec les Verts lors du match face aux Seychelles (4-0) dans le cadre de la première journée (groupe J) des qualifications à la CAN-2017. 

Publié dans Sports
Page 1 sur 7