Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
Reporters - Filtrer les éléments par date : jeudi, 20 août 2015

A quelques semaines seulement de l’Aïd El Adha, le président de la Fédération nationale des éleveurs, Azaoui Djilali, a rassuré les citoyens sur la disponibilité du cheptel ovin et les prix des bestiaux qui seront raisonnables, en marge d’une rencontre tenue récemment à Alger avec le ministre de l’Agriculture.


Le président de la Fédération nationale des éleveurs a évoqué à l’occasion les difficultés auxquelles les maquignons font face, comme le manque de fourrages, les prix élevés de ce produit, la rareté de l’eau dans certaines régions steppiques et sahariennes.
Nul besoin de rappeler que l’élevage fait partie des activités utilisant de l’eau pour notamment la consommation des animaux, le nettoyage des structures d’élevage, d’abattage et de transformation de la viande, ainsi que l’irrigation des surfaces de pâture ou de production d’aliments destinés aux animaux. Autrement dit, c’est toute l’activité élevage qui dépend de l’eau. Ainsi, il est judicieux de s’interroger concrètement sur la disponibilité du cheptel ovin à des prix « raisonnables », comme « assuré » chaque année, au regard de la sécheresse caractérisant l’Algérie en cette année 2015. Le printemps a « été caractérisé par un déficit pluviométrique sur les trois quarts du pays. La période de canicule intervenue en ce début d’été n’a fait qu’aggraver les choses avec une forte évapotranspiration des plantes et des sols particulièrement secs du fait de l’absence de précipitations sur la majeure partie de nos régions », estiment les spécialistes de la météorologie. Abdelouahab Nouri, alors ministre de l’Agriculture et du Développement rural, avait en mai dernier reconnu le fait que le secteur agricole connaît de durs problèmes à cause du retard des précipitations. « L’Algérie est dans un besoin immédiat et urgent de pluies, dans une période qualifiée de sensible, afin d’éviter un scénario similaire à celui de l’année passée, où le pays avait perdu plus de 30% de sa production de céréales à cause de la sècheresse », avait-t-il affirmé. La plupart des spécialistes ont d’ailleurs plaidé à maintes reprises pour « le développement de l’irrigation d’appoint, qui permettrait d’assurer des rendements élevés et de réduire la marge d’incertitude ». Il est vrai que des sommes sont allouées à ces projets, mais beaucoup reste à faire. Les chiffres avancés ici et là sont loin de la réalité vécue par les fellahs. Ces derniers font face à des contraintes d’autre nature. « Face aux dégâts des aléas climatiques enregistrés dans le pays, il y a urgence de la mise en œuvre d’une assurance de sécheresses. Le produit d’assurance présenté permet de protéger les agriculteurs contre les effets de la sécheresse, d’assurer la pérennisation de leur activité et une sécurité alimentaire », ne cesse-t-on de réaffirmer. A bon entendeur… 

Publié dans Der

Le nombre de femmes au sein de la mission médicale du hadj sera augmenté à partir de l’année prochaine. Telle a été la déclaration du ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, hier. Abdelmalek Boudiaf intervenait au terme de la session de formation des membres de la mission médicale du Hadj-2015.
Selon lui, le nombre actuel de femmes médecins reste « insuffisant » (25 sur 115 membres de la commission), s’engageant à augmenter les effectifs l’année prochaine dans un souci d’équité entre les deux sexes, a-t-il dit.
Il a, par ailleurs, exprimé sa satisfaction de la nouvelle organisation du hadj, notamment la présence d’un médecin et d’un paramédical sur les 26 vols partant de cinq aéroports (Alger, Oran, Constantine, Annaba et Ouargla).
L’introduction de ces nouveaux services aura un « effet positif » sur le bien-être des hadjis, a fait savoir M. Boudiaf, rappelant aux membres de la mission médicale d’accomplir pleinement leur mission et de coordonner les actions avec les différents secteurs pour renvoyer une « image positive de l’Algérie ». Il a, d’autre part, salué les moyens mis en place par l’Etat en vue d’améliorer les conditions dans lesquelles se dérouleront les rites du hadj notamment en matière d’hébergement, de restauration et de disponibilité de médicaments.
M. Boudiaf a appelé les membres de la mission à être attentifs aux hadjis, d’autant plus que la plupart d’entre eux sont âgés, souffrant de maladies chroniques, rappelant que 30 pèlerins n’ont pas été autorisés à accomplir le hadj pour des raisons médicales (cancer à un stade avancé, dialysés, grossesse avancée…). 

Publié dans Der

Les projets de la compagnie pétrolière irlandaise Petroceltic en Algérie semblent avancer positivement, à la faveur de l’enclenchement depuis hier du processus d'appel d'offres pour des services d'ingénierie, d'approvisionnement et de construction des plateformes d’extraction, de production et de transport dans le bassin d’Aïn Tsila en Algérie.
Le contrat qui sera attribué portera sur la mise en place des installations de traitement, d’une base industrielle, d’une base de vie, comprenant l’administration et l’hébergement, les systèmes de collecte et de transport des hydrocarbures. A ce titre, une première « short-list » a été rendue publique, comprenant Daewoo Engineering & Construction, le consortium GS Engineering Corporation et Dodsal Engineering & Construction PTE, JGC Corporation et JGC Algérie, et Tecnidas Reunidas et enfin Bonatti. Le bassin d’Aïn Tsila, localisé à Illizi, est considéré comme gisement majeur de gaz et de condensats : 2,1 milliards de mètres cubes de réserves de gaz ainsi que 67 millions de barils de condensats et 108 millions de barils de GPL (gaz de pétrole liquéfié). Il est prévu que le projet produise à partir de 2018, 355 millions de mètres cubes de gaz par jour.
Les premiers forages d’essai devraient débuter à la fin de cette année, en forant jusqu’à 24 nouveaux puits. Petroceltic a monté un investissement de 2 milliards d’euros, un engagement financier qui couronne dix ans de présence de la compagnie en Algérie, dont le premier permis d’exploitation obtenu remonte à avril 2005 et concernait les champs gaziers d’Isarene, jusqu’en 2009, où l'entreprise a trouvé du gaz dans la région d’Aïn Tsila, un domaine qui renferme de vastes quantités de gaz pour 30 ans. Il y a deux mois, Petroceltic a émis un emprunt obligataire pour lever dans les marchés financiers 175 millions de dollars, une cagnotte qui lui servira pour monter son investissement de 2 milliards d’euros en Algérie. Hier, à la Bourse de Londres, où elle est cotée, le titre Petroceltic a bondi de 6% après l’annonce de la publication de l’avis d’appel. 

Publié dans Der

Les Rouge et Noir veulent enregistrer un autre succès pour s’adjuger définitivement la première place et pouvoir jouer le match retour à domicile en demi-finale.

L’USM Alger affronte demain soir la formation de l’Entente de Sétif pour le compte de la cinquième journée de la Ligue des champions d’Afrique dans un match qui se jouera au stade Bologhine d’Alger. Les Rouge et Noir, qui sont assurés de la qualification aux demi-finales de cette compétition prestigieuse, ont cependant besoin d’un point pour prendre officiellement la première place et s’octroyer le droit de jouer le match retour des demies chez soi à domicile. Les gars de Soustara, qui sortent d’une défaite en championnat lors du derby algérois face au NAHD, la première depuis cinq matches, tenteront de se reprendre et renouer avec le succès pour retrouver la confiance. Le coach Hamdi a bien préparé ce rendez-vous et devrait pourvoir aligner une équipe capable de relever le défi. Le premier responsable du staff technique de l’équipe algéroise devrait effectuer quelques changements dans le groupe, en commençant par la non-titularisation du défenseur axial Chafaï qui souffre d’une légère blessure. Il est fort possible qu’il incorpore la nouvelle recrue, Mohamed Amine Aoudia, qui semble prêt pour prendre sa place dans le groupe. Les Usmistes sont, en tout cas, déterminés à réaliser un succès lors de ce match. De son côté, l’Entente jouera sans va-tout pour espérer créer la surprise et tenter de se relancer dans la course, même si son destin n’est pas entre ses mains. Les Sétifiens devraient attendre une défaite des Soudanais d’Al Merrikh qui jouent face au MCEE ce samedi. Les gars des Hauts-Plateaux, qui avaient été accrochés en championnat face au MCO, ne sont pas au plus haut de leur forme et auront du mal à l’emporter, même s’ils ne perdent pas espoir et souhaitent surprendre les Algérois chez eux.

Publié dans Sports

La Ligue 2 Mobilis aborde demain, vendredi, sa deuxième journée avec des matches très intéressants à suivre et qui devraient permettre à certaines équipes de se rapprocher de leur objectif. Ainsi, l’ASO Chlef, qui a affiché ses ambitions assez tôt pour jouer la carte de l’accession en Ligue 1 en allant battre le CRB Aïn Fekroun chez lui, souhaite continuer sur cette lancée, en ajoutant un autre succès et cette fois-ci à domicile. Les Chélifiens devraient logiquement l’emporter face au Paradou AC, même si le match se jouera à huis clos. Les poulains du Français Gouavec sont décidés à se donner à fond pour prendre les trois points de la victoire face à la bande de Cherif El Ouazzani, qui s’était contentée d’un nul lors de la première journée face à Sidi Bel Abbès. Le nouveau promu, la JSM Skikda, qui avait surpris la JSM Béjaïa au premier match, tentera de bien négocier sa sortie chez le voisin du CA Batna. Les coéquipiers de Bouchouk, qui affrontera son ancienne équipe, se donneront à fond pour revenir avec le meilleur résultat possible. L’USM Bel Abbès, qui avait bien débuté le championnat avec un nul ramené d’Alger face au PAC, tentera de prendre ses premiers trois points face à l’US Chaouia, ce qui devrait être logiquement dans ses cordes, sauf si les Chaouia en décident autrement. L’O Médéa ne devrait pas trouver beaucoup de peine pour battre la formation d’Arzew qui n’est pas en mesure de faire face aux gars du Titteri chez eux. La JSM Béjaïa, qui a mal débuté la compétition, tentera de se reprendre en accueillant le CRB Aïn Fekroun. A noter que le derby des Hauts-Plateaux entre le CABB et le MCEE est reporté à mardi en raison de la participation des Eulmis à la Ligue des champions d’Afrique, puisqu’il devra affronter Al Merrikh du Soudan ce samedi.

Publié dans Sports

Les joueurs du CR Belouizdad (Ligue 1 de football) s’entraînent depuis mardi sur la pelouse du stade Benhaddad de Kouba, en raison des festivités commémorant le double anniversaire du 20 Août 1955 et 1956, prévues au stade 20-Août, rapporte le club algérois sur son site officiel. Les joueurs de l’entraîneur français Alain Michel s’entraîneront jusqu’à jeudi à Kouba, en vue de la réception du RC Arba, samedi prochain à huis clos, dans le cadre de la 2e journée du championnat de Ligue 1. Le Chabab devra bénéficier, à cette occasion, du retour de son gardien de but international, Malik Asselah, forfait pour le match de la 1re journée face au MC Alger (0-0) en raison d’une contusion à l’épaule. Par ailleurs, la direction du CRB a démenti les informations rapportées par la presse faisant état de sanctions financières contre le défenseur Khelili et le portier Asselah, soulignant que « le comportement de ces deux éléments est exempt de tout reproche ».

Publié dans Sports

Le club grec du Panathinaikos (division 1 de football) a fait une offre concrète de 300 000 euros en plus d’un taux de revente comme bonus, pour s’attacher les services du milieu international algérien de Newcastle (Premier League anglaise de football), Mehdi Abeid, rapporte mardi le site spécialisé Gazetta.gr. Selon la même source, le Panathinaïkos est dans l’attente d’une réponse de son homologue des Magpies, avant une éventuelle nouvelle proposition.
Selon les médias anglais, Newcastle aurait exigé la somme de 2 millions de livres (2,8 millions d’euros) pour céder Abeid. Le joueur algérien de 23 ans, qui se trouve depuis lundi à Athènes, avait porté les couleurs du Panathinaïkos à titre de prêt lors de la saison 2013-2014 avec un bilan de 10 buts marqués en 38 apparitions, toutes compétitions confondues. Abeid, dont la saison a été marquée par des blessures à répétition, n’a pas été utilisé régulièrement par le staff technique. Il n’a pas été également convoqué pour les deux premiers matches du championnat anglais de Premier League 2015-2016. Le joueur a exprimé, samedi, son souhait de retourner au Panathinaïkos avec lequel il avait « passé de bons moments ». Forfait pour la dernière Coupe d’Afrique des nations (CAN-2015) en Guinée équatoriale, pour blessure, Abeid a effectué son retour chez les Verts à l’occasion de la réception des Seychelles (4-0), le 13 juin dernier à Blida, dans le cadre de la première journée (groupe J) des qualifications de la CAN-2017 au Gabon. Il avait fait son apparition sur le terrain à la 85e minute, en remplacement d’Islam Slimani.

Publié dans Sports

La sélection nationale de boxe entend garder son titre africain décroché aux Iles Maurice. Pour cela, nos boxeurs devront décrocher un maximum de médailles, et en vermeille si possible.

La sélection algérienne masculine de boxe, représentée par dix pugilistes aux championnats d’Afrique qui ont débuté mardi au complexe sportif Mohammed-V de Casablanca (Maroc), ambitionne d’étoffer son palmarès et confirmer, une nouvelle fois, sa suprématie sur le continent africain.
A Casablanca, l’objectif du noble art algérien est d’atteindre le maximum de podiums et préserver le titre africain acquis à Yaoundé, au Cameroun, en 2011, pour confirmer la bonne santé de la boxe nationale, seule discipline à avoir été sacrée dans quatre olympiades (Los Angeles 1984, Barcelone 1992, Atlanta 1996 et Sydney 2000).
Pour ce faire, la sérénité et l’optimisme sont de rigueur chez les coéquipiers d’Abdelkader Chadi (64 kg), chef de file de la sélection algérienne et double champion d’Afrique en titre au palmarès très riche. Sous la conduite des entraîneurs Behous Merchoud, Rabah Hamadache et Boualem Ouadahi, un staff technique expérimenté et habitué à ce genre de rendez-vous, la sélection algérienne a effectué une bonne préparation avant de rallier Casablanca.
Les boxeurs algériens ont effectué un dernier stage préparatoire à Cuba, après une série de regroupements au complexe sportif Sveltesse de Chéraga (Alger). A Cuba, considérée comme l’une des meilleures écoles de la boxe mondiale, les camarades de Mohamed Flissi, vice-champion du monde à Almaty, ont affûté leurs armes face à des pugilistes de renommée mondiale.
Au vu de la préparation effectuée et des résultats acquis lors des derniers rendez-vous continentaux et internationaux, l’optimisme est de mise chez les Algériens pour une performance honorable dans cette joute africaine.
A l’occasion de ces championnats d’Afrique 2015, six boxeurs vont participer pour la première fois de leur carrière à une compétition de cette envergure. Il s’agit de Zouhir Toudjine (49 kg), Mohamed Flissi (52 kg), Khalil Litim (56 kg), Réda Benbaaziz (60 kg), Sofiane Tebbi (69 kg) et Mohamed Grimes (+91 kg). Les autres pugilistes ont déjà représenté l’Algérie dans un championnat d’Afrique : Abdelkader Chadi (trois participations africaines), Lyes Abbadi (1 participation), Abdelhafid Benchebla (1 participation) et Chouaib Bouloudinate (2 participations).
Behous Merchoud : « Nous avons opté pour des boxeurs d’expérience »
L’entraîneur en chef de la sélection algérienne masculine de boxe, Behous Merchoud, a indiqué avoir opté pour des boxeurs ayant une expérience avérée pour prendre part aux championnats d’Afrique de boxe (seniors messieurs) qui se déroulent du 18 au 23 août au complexe sportif Mohammed-V de Casablanca (Maroc).
« Le staff technique a opté pour des boxeurs ayant une expérience avérée dans ce genre de tournois avec un palmarès riche à travers les différentes compétitions africaines et mondiales, à l’instar de Flissi, Chadi, Benchabla et Bouloudinate », a déclaré Behous Merchoud. « Nos boxeurs ont bénéficié d’une préparation plus que satisfaisante, en prenant part à des stages à l’étranger, ce qui est important pour entamer ce genre de compétitions. Le stage effectué à Cuba nous a permis d’évaluer l’état physique de nos athlètes », a-t-il ajouté. Abordant les chances de la sélection algérienne de boxe lors des championnats d’Afrique de Casablanca, le premier responsable de la barre technique a indiqué qu’« au vu de la préparation effectuée par nos boxeurs, nous ambitionnons d’arracher le maximum de médailles ».
« Nous allons faire de notre mieux pour confirmer la suprématie algérienne dans cette joute africaine, et nous tenterons de mettre à contribution la détermination de nos boxeurs pour conserver le titre africain. Nous craignons tout de même l’arbitrage, qui j’espère, sera à la hauteur de l’événement », a-t-il dit.

Publié dans Sports

Le ministre de la Jeunesse et des Sports, El Hadi Ould Ali, a souligné la nécessité d’accorder un intérêt particulier au secteur de la jeunesse et des sports dans les wilayas déléguées nouvellement créées dans le sud du pays. Dans une déclaration à la presse en marge de sa première rencontre avec les directeurs centraux et cadres de son secteur, M. Ould Ali a précisé que la décision du président de la République de créer des wilayas déléguées dans le Sud visait, entre autres, à « mieux prendre en charge les préoccupations des populations des régions lointaines, d’où la nécessité pour les cadres du secteur d’accorder un intérêt particulier aux jeunes ». Rappelant que la réunion est consacrée à l’évaluation de la saison estivale et à la préparation de la prochaine rentrée sociale, le ministre a fait savoir qu’un programme important a été arrêté par le secteur destiné aux wilayas déléguées, insistant sur l’impératif de « mettre en place un agenda national pour éviter l’anarchie dans la gestion des activités ». Dans un souci d’assurer une gestion optimale du secteur, le ministre a donné des directives fermes aux cadres centraux et aux directeurs pour une coordination et une concertation aux niveaux central et local soulignant que les « instances privées ou publiques devront contribuer au financement des activités à travers des accords transparents ». Le ministre a appelé toutes les parties concernées à améliorer les prestations destinées aux jeunes et à une plus forte mobilisation pour « bannir la violence et autres fléaux » qui touchent cette frange.

Publié dans Sports

La direction de la jeunesse, des sports et des loisirs de la wilaya d’Alger, sous le haut patronage du wali d’Alger, organise du 21 au 23 août la 4e étape de la 2e caravane nautique et subaquatique de l’été 2015 sur la plage du port d’El Djamila (ex-la Madrague), dans la commune d’Aïn Benian (Alger) entre10h et 18h.
La caravane, qui a débuté le 30 juillet, a déjà sillonné les plages Kaddous (Aïn Taya), Tamentfoust (Marsa), Sablettes (Hussein Dey). La dernière étape est prévue du 27 au 30 août à Zéralda (Alger).
Les différents clubs qui participent à cette caravane s’emploieront à promouvoir leurs activités liées à la pratique de la voile, l’aviron, le canoë-kayak et la plongée sous-marine, dans le but d’attirer des adhérents, selon Hakim Azzoua et Ahmed Kohil, membres du comité d’organisation de cette manifestation sportive estivale 2015.
N. M.

Publié dans Sports
Page 1 sur 2