Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
Reporters - Filtrer les éléments par date : mercredi, 26 août 2015

Les forces de l’ANP, engagées depuis plusieurs jours dans une vaste opération de ratissage dans les maquis des deux wilayas de Jijel et de Skikda, viennent d’infliger d’importantes pertes aux groupes terroristes d’Aqmi, le nouveau fief d’Abdelmalek Droukdel, dans deux opérations menées depuis le début de la semaine.

En effet, les militaires, qui ont soigneusement exploité de précieuses informations, ont réussi à éliminer deux dangereux terroristes identifiés dans la commune de Taher, dans la wilaya de Jijel, à la limite avec la wilaya de Skikda. Les deux terroristes, dont un émir, ont été abattus aux cours d’une embuscade tendue par un détachement des troupes spéciales de l’Armée nationale populaire (ANP) relevant du secteur opérationnel de Jijel (5e Région militaire), a précisé un communiqué du ministère de la Défense nationale. La source a indiqué que l’opération s’est soldée par la récupération de deux pistolets mitrailleurs de type kalachnikov, d’une grenade défensive, de six chargeurs garnis et d’autres objets. Les deux éléments armés ont été déjà identifiés par les services de sécurité.
Il s’agit des deux criminels, l’émir Nefla Nouredine et de son acolyte Bouhnika Abdelouahab, ayant rejoint les groupes terroristes en 1994. Il importe de noter que le bilan de ces opérations de qualité menées depuis de début de la semaine par les forces de l’ANP au niveau des secteurs opérationnels de Jijel et de Skikda, qui sont toujours en cours, s’élève ainsi à l’élimination de cinq terroristes et la récupération de trois pistolets mitrailleurs de type kalachnikov, d’un fusil mitrailleur de type RPK, de neuf chargeurs garnis, d’une paire de jumelles, d’une quantité de munitions et de divers objets. Selon des sources, les éliminés appartenaient à la katibat El Feth de l’ex-GSPC qui a à son actif plusieurs assassinats et attentats terroristes visant les services de sécurité, surtout du côté de la région de Skikda. Fin 2008, le groupe terroriste avait tendu une embuscade aux forces de sécurité. L’attentat avait fait 8 morts parmi les éléments de la police judiciaire. Des éléments de la garde communale, dont le détachement stationné dans la localité de Thamalous, où les militaires mènent une opération de ratissage, ont été ciblés par une attaque terroriste en 2006, ce qui a coûté la vie à dix éléments. Le retrait de la garde communale dans cette région a rendu le travail difficile aux services de sécurité. Les maquis ont été de nouveau réoccupés par les groupes terroristes. Des villages ont même été désertés en raison de la dégradation des conditions de sécurité, comme c’est le cas à Ouazzane, sur les hauteurs de Skikda, et les villages d’El Milia, dans la wilaya de Jijel. Il est utile de rappeler que trois terroristes avaient été abattus en début de semaine dans les maquis d’Oued Zeguer, dans la commune d’Aïn Kechra, à plus de 70 km au sud-ouest de la wilaya de Skikda. Un important dispositif des troupes de l’armée a été déployé pour débusquer le reste des groupes terroristes activant dans les régions montagneuses difficilement d’accès. L’opération de ratissage se poursuit toujours. 

Publié dans Der

Des chefs religieux musulmans du Kenya, de la Somalie, de l’Ethiopie, de la Tanzanie, d’Ouganda et de la République démocratique du Congo ont appelé hier les musulmans de la région à lutter contre le terrorisme et barrer la route aux chantres du radicalisme.
Selon les agences de presse, près de 300 érudits musulmans et imams venant de ces pays ont publié une fatwa contre les Shebab, groupe islamo-terroriste somalien, et « sa doctrine wahhabite extrémiste ». Leur fatwa a été rendue publique à l’issue d’une conférence de deux jours au comté de Kwale, au Kenya. Ses auteurs ont affirmé qu’ils « vont désormais se joindre à leurs gouvernements respectifs pour combattre les idées de l’extrémisme propagées par des groupes qui prétendent se battre au nom de l’Islam. Lors de leur rencontre, qui s’est tenue à Al Mahmudiyah Sufi Islamic Centre, ils ont accusé les salafistes djihadistes d’être derrière le recrutement des jeunes au sein du groupe al Shabaab et d’autres organisations terroristes.

Publié dans Der

Une nouvelle fois, la frontière algéro-malienne a servi à acheminer armes et munitions sur le territoire national depuis le pays voisin. L’opération a été avortée par l’armée, qui a pu récupérer 4 pistolets mitrailleurs de type Kalachnikov, trois fusils mitrailleurs FMPK, un fusil semi-automatique de type Séminov, quatre fusils de type 44/91, une grenade, quatre chargeurs et une importante quantité de munitions de différents calibres. Dans son communiqué rendu public hier, le ministère de la Défense nationale, qui rend compte du coup de filet, a précisé que « l’opération a lieu dans le secteur opérationnel d’In Guezzam, 6e région militaire, dans l’après-midi du mardi 25 août, suite à une patrouille de reconnaissance près de la bande frontalière algéro-malienne ». Il y a 10 jours, dans cette même zone, l’ANP avait déjoué une tentative d’introduction de pistolets mitrailleurs de type Kalachnikov, quatre obus anti-char, et 225 kilogrammes d’explosifs, en plus de chargeurs et divers autres objets.

Publié dans Der

Le Haut commissariat à l’amazighité (HCA) veut contribuer au perfectionnement des professionnels de la presse et des hommes de lettres. C’est dans ce sens qu’il lance une formation au profit des professionnels de la presse et des créateurs littéraires en tamazight. Selon un communiqué de l’institution, la formation se tiendra du 1er au 4 septembre à la Bibliothèque nationale du Hamma, à Alger, avec un programme de formation pédagogique au profit des professionnels de la presse d’expression amazighe ainsi que des créateurs littéraires. « Ce programme de formation s’inscrit dans le cadre des protocoles d’accord paraphés, d’une part, entre le HCA et le ministère de l’Education nationale le 21 février 2015, et le HCA et le ministère de la Communication le 9 avril 2015, d’autre part », explique le HCA dans un communiqué, précisant que « l’encadrement et le suivi seront assurés par un panel de professionnels et chercheurs universitaires nationaux et étrangers », ajoute encore le HCA, qui présente un argumentaire sur les deux formations. Le HCA a souligné que « tous les avis croisés concernant la langue, mais aussi les méthodes d’écriture et de présentation de l’information dans les médias amazighophones ont convergé vers le rôle extrêmement important de la formation des journalistes écrivant et s’exprimant en tamazight ». « Le but est de faire un bon usage du langage des médias, le définir et ne pas tomber dans les pièges des calques qui, non seulement altèrent la langue, mais, souvent, dévient le message transmis de son sens réel, notamment dans des cas fréquents de traduction », ajoute encore le HCA, qui a fait remarquer que les journalistes de la presse écrite et audiovisuelle d’expression amazighe sont confrontés, au quotidien, aux problèmes des limites de la langue. Pour y remédier, « des documents lexicographiques seront mis à la disposition des journalistes conviés à cette session de formation, après débat et réflexion, ils y émettront des critiques et y apporteront des enrichissements », note le HCA, ajoutant qu’un document lexicographique final sera le fruit tangible de cette première session. L’institution s’engage à prendre en charge, de façon périodique, les nouveaux besoins des journalistes en matière de langue, de techniques, d’éthique et de déontologie. Concernant la formation destinée aux créateurs algériens, le projet vise à constituer un florilège de textes littéraires algériens, extraits des productions authentiques narratives, poétiques et dramatiques en langue amazighe. Plus d’une centaine de journalistes prendront part à la formation, et autant pour celle destinée aux créateurs, a-t-on appris auprès de Si El Hachemi Assad, ajoutant que cette première session sera suivie de plusieurs autres. Il a mis l’accent sur le fait que des documents utiles seront produits à travers cette formation interactive. 

Publié dans Der

Le village Tahachat, dans la commune de Mechtras, rattachée à la daïra de Boghni (à 38 km au sud-ouest de Tizi-Ouzou), a été secoué avant-hier soir vers 20h15 par un drame qui a mis en émoi la population locale. A. D., un homme âgé de 37 ans, s’est ôté la vie par pendaison. La victime a été découverte par des membres de sa famille pendue à une corde attachée à une ceinture en béton à l’intérieur d’une habitation en cours de construction, a-t-on appris du chargé de la communication de la Protection civile de la wilaya de Tizi-Ouzou. Sitôt alertés, les sapeurs-pompiers de la commune des Ouadhias se sont dépêches sur les lieux du drame pour évacuer le corps sans vie au CHU Mohamed-Nedir pour autopsie. A souligner que les causes ayant poussé cette victime à recourir à cet acte ultime et désespéré restent encore inconnues. Une enquête a été ouverte pour élucider avec exactitude les circonstances de ce drame, selon la même source d’information.

Publié dans Der

Les fortes pluies enregistrées durant les dernières 48 heures dans la wilaya d’Oum El Bouaghi ont causé des dégâts matériels importants, a-t-on appris hier auprès de la Protection civile.
Les précipitations qui ont touché plusieurs zones dans la wilaya ont causé des infiltrations d’eau dans 100 habitations, à l’hôpital Mohamed Boudiaf et à l’antenne locale de la banque de l’agriculture et de développement rural (BADR), a précisé un communiqué émanant de ce corps. A signaler également l’effondrement d’un mur d’un garage sur deux véhicules au lieu dit El Medfoune, tandis qu’un hangar d’élevage de poulets a été inondé, provoquant la mort de 1400 dindes et la destruction de 40 quintaux de fourrages au village de Felife, indique la même source. L’endommagement de 50 quintaux d’orge, de 40 bottes de foin dans une exploitation privée, l’effondrement partiel du mur extérieur d’un CEM, au chef-lieu de wilaya et l’infiltration d’eau dans trois classes, figurent également dans le bilan.
Les éléments de l’unité de la Protection civile de la commune de Souk Naâmane (Ouest d’Oum El Bouaghi) sont intervenus de leur côté pour secourir des citoyens après l’effondrement d’un mur et la chute de toits de deux habitations, apprend-on de même source, soulignant que 100 bottes de foin ont été détruites au village de Henchir. Plusieurs cas d’infiltrations d’eau ont été en outre enregistrées au village d’Ouled Melloul, dans la même commune où aucun dégât humain n’a été signalé, a-t-on noté.

Publié dans Der

Le NAHD tentera de se reprendre face au CRB, alors que l’USMH aura à cœur d’aligner un deuxième succès consécutif après sa victoire face à l’USMB.

La troisième journée de la Ligue I Mobilis débute aujourd’hui pour se poursuivre jusqu’à samedi avec deux matchs avancés : le NAHD contre le CR Belouizdad, et l’USM El Harrach contre l’ASM Oran, rencontre qui se jouera dans son antre du stade de Mohammadia. Au menu également, au stade Mustapha-Tchaker de Blida, un derby entre deux équipes qui se connaissent très bien, le Nasr d’Hussein-Dey et le CR Belouizdad qui tenteront tous deux de remporter la victoire.
Les Sang et Or, qui ont perdu leur dernière confrontation face à l’ASM Oran, feront tout pour reprendre le chemin du succès et se donneront à fond et glaner les trois points de la victoire. Les poulains de Iaïche, qui seront privés des services d’Allali, suspendu pour contestation des décisions de l’arbitre, souhaitent obtenir le meilleur résultat possible pour se replacer au classement général. Toutefois, il est clair que le Chabab ne se laissera pas faire durant ce derby et se donnera à fond pour confirmer son bon début, comme peut en témoigner son succès face au RCA et auparavant le nul arraché face au MCA lors du premier derby de la saison.
Dans l’autre match avancé qui aura lieu demain, l’USM El Harrach mettra toutes les chances de son côté pour l’emporter face à l’ASM Oran dans un match qui se jouera chez elle au stade du 1er-Novembre d’El Harrach. Younès et consorts, qui ont battu l’USMB à domicile, essayeront de confirmer leur retour en force et signer un deuxième succès consécutif. Cela devrait être dans leurs cordes face à cette formation asémiste qui est quelque peu fragile en dehors de ses bases. Mais il leur faudra cependant faire très attention à cette équipe de l’ASMO qui est revenue à son meilleur niveau et qui a battu le NAHD lors de la précédente journée.
Cette troisième journée sera aussi marquée par l’affiche entre la JS Kabylie et l’USM Alger, alors que l’ES Sétif, champion sortant mal en point, accueillera l’actuel leader le CS Constantine.
D’ailleurs, les joueurs de l’entraîneur sétifien Kheireddine Madoui, éliminés de la Ligue des champions qu’ils ont remportée la saison dernière, devront rester vigilants devant des Constantinois en pleine confiance.
La JSK, dirigée désormais sur le banc par le Français Dominique Bijotat qui a succédé à Mourad Karouf, limogé, tentera d’enregistrer sa première victoire de la saison, même si sa mission s’annonce difficile face à l’USMA, revigorée par sa qualification au dernier carré de la Ligue des champions. Le club algérois tentera de refaire le coup de la saison dernière, quand il avait surpris la JSK à Tizi-Ouzou (2-1) dans une rencontre marquée par le décès tragique de l’attaquant camerounais Albert Ebossé à l’issue de la partie.

Publié dans Sports

Le sélectionneur de l’Equipe nationale, Christian Gourcuff, a dévoilé hier une liste de 23 joueurs, dont 6 évoluant dans le championnat national, en vue du match en déplacement face au Lesotho, le 6 septembre à Maseru, dans le cadre de la 2e journée (groupe J) des qualifications de la Coupe d’Afrique des nations de 2017 (CAN-2017). La liste est marquée par le retour en sélection nationale du capitaine de l’USM Alger, Nacereddine Khoualed, dont le dernier match avec les Verts remonte à novembre 2013 contre le Burkina Faso (1-0) en barrage retour qualificatif à la Coupe du monde 2014. Le technicien français a rappelé également le milieu de terrain de Charlton, Ahmed Kashi, absent depuis la CAN-2015 en Guinée équatoriale. D’autre part, le milieu de terrain du FC Lorient, Walid Mesloub, effectue son retour chez les Verts après une première convocation qui remonte au 17 novembre 2010 et le match amical face au Luxembourg (0-0) sous l’ère du sélectionneur Abdelhak Benchikha. En revanche, le gardien Raïs M’bolhi, qui vient de signer à Antalyaspor (Turquie), le défenseur Essaïd Belkalem (Watford) et le milieu Adlene Guedioura (Crystal Palace) ne figurent pas dans la liste des 23. Après avoir fait l’annonce de la liste des joueurs qui défendront la sélection au cours de ce match face au Lesotho Gourcuff soulignera que le plus important maintenant est de défendre à fond ses chances pour la qualification à la phase finale de cette compétition africaine. «J’essaye de tracer une ligne directive, et je suis sélectionneur, je sais que je suis tributaire des résultats», dira le coach des Verts qui voudrait laisser quelque chose en partant, une empreinte dans la sélection comme il l’avouera. Abordant le sujet de ses prérogatives et le fait qu’il s’immisce dans d’autres tâches qui concernent le DTN, Toufik Korichi. «Je ne prends pas la place de Kourichi le DTN, on va travailler ensemble», relevera-t-il. Il parlera aussi du soutien de la structure qui gère le football national et de ses ambitions, en affirmant que «les fédérations qui n’ont pas de vision à long terme ne progressent pas», comme pour soutenir ce que fait la FAF jusqu’à maintenant que ce soit avec l’EN première ou les autres sélections jeunes. Pour ce qui est du choix des joueurs sélectionnés, le coach national, qui s’attendait certainement à cela, a dû expliquer au parterre de journalistes présents en force pour cette conférence le pourquoi de la sélection d’Ishak Belfodil qui a signé pour la modeste équipe émiratie de Bani Yass. «Belfodil est un joueur qui n’a jamais déçu en EN et il compte pour moi pour l’avenir.» a-t-il affirmé tout en expliquant qu’il était en contacts avec lui et que sa signature dans ce club est incompréhensible même s’il ne veut pas lui tenir rigueur pour ça car il n’est pas responsable de cet état de fait. Il se consolera quand même en avouant que Bani Yass a un coach renommé, ce qui veut dire qu’il devrait travailler dur avec ce dernier. Abordant le sujet des joueurs qui ont été écartés de la liste, il dira par exemple pour Belkalem que ce dernier est dans une situation difficile et qu’il attend qu’il reprenne en espérant qu’il retrouve un club tout comme Mesbah, Guedioura. Le cas de Abeid est quelque peu différend, puisque celui-ci a trouvé club preneur en revenant à Panathinakos mais il devra d’abord s’imposer, selon le coach national qui aurait voulu que Lacen continue l’aventure avec les Verts, alors qu’il justifie l’exclusion de Mostefa par des choix tactiques. Abordant le sujet du match du Lesotho, il dira qu’il y a danger dans ce genre de matchs qu’il faudra bien négocier, en ajoutant qu’il est lucide et confiant. Appelé à donner son avis sur les éliminatoires du Mondial, il affirmera qu’il faudra passer d’abord le match barrage avant de parler de la phase des poules, et que le Malawi est un adversaire difficile. Pour ce qui est de l’état de la pelouse du stade 5-Juillet appelé à accueillir les matchs de la sélection, il affirmera qu’elle est dans un excellent état et qu’en octobre ça sera l’occasion d’y revenir jouer. Les Verts sont coleaders du groupe J avec l’Ethiopie (3 points), mais avec une meilleure différence de buts (+4 contre +1 pour les Ethiopiens). L’équipe algérienne s’était largement imposée contre les Seychelles (4-0) le 13 juin dernier au stade Mustapha-Tchaker (Blida) lors de la première journée, tandis que l’Ethiopie a disposé du Lesotho (2-1) à Addis-Abeba. Le premier du groupe se qualifiera directement pour la phase finale de la CAN-2017 prévue au Gabon. 
Liste des joueurs retenus
Gardiens de but : Sofiane Khedaïria (ES Sétif), Azzedine Doukha (JS Kabylie), Malik Asselah (CR Belouizdad)
Défenseurs : Aïssa Mandi (Stade de Reims), Mehdi Zeffane (Stade rennais), Hichem Belkaroui (Club africain), Nacereddine Khoualed (USM Alger), Abderrahmane Hachoud (MC Alger), Carl Medjani (Trabzonspor), Hocine Benayada (USM Alger), Faouzi Ghoulam (Naples)
Milieux de terrain : Sofiane Feghouli (Valence), Riyad Mahrez (Leicester), Saphir Taider Slitti (Inter Milan), Nabil Bentaleb (Tottenham), Ryad Boudebouz (Montpellier), Walid Mesloub (Lorient), Ahmed Kashi (Charlton)
Attaquants : Islam Slimani (Sporting Lisbonne), El Arabi Hilali Soudani (Dinamo Zagreb), Ishak Belfodil (Beni Yas), Yacine Brahimi (Porto), Baghdad Bounedjah (Al Sadd, prêté à l’ES Sahel)

Publié dans Sports

Le président de la Ligue de football professionnel (LFP), Mahfoud Kerbadj, a annoncé mardi l’homologation officielle du stade 5-Juillet d’Alger, fermé depuis près de deux années et qui sera opérationnel à compter de la 4e journée du championnat de Ligue 1 Mobilis. « Le stade 5-Juillet a été homologué au terme d’une réunion entre le ministre de la Jeunesse et des Sports, El Hadi Ould Ali, et les différentes commissions concernées. Cette enceinte abritera à nouveau des matches du championnat dès la 4e journée », a indiqué à l’APS le premier responsable de l’instance dirigeante de la compétition nationale. Ainsi, deux matches se joueront au stade olympique dans le cadre de la quatrième journée, avec au programme le derby algérois USM El Harrach-NA Hussein Dey, prévu le jeudi 10 septembre en soirée, ainsi que l’affiche USM Alger-MC Oran ou CR Belouizdad-JS Kabylie, selon la même source. Au cours d’une de ses réunions en juillet dernier, la LFP avait décidé de programmer les derbies algérois et les grandes affiches de la Ligue 1 de la saison 2015-2016 au stade 5-Juillet. « Je suis très soulagé après l’homologation de ce stade qui va permettre de contenir les nombreuses foules et surtout aux équipes de jouer dans des conditions idéales », a ajouté Kerbadj.

Publié dans Sports

Deux chocs sont sont à l’affiche lors de cette troisième journée de la Ligue 2 Mobilis, avec des matches qui opposeront des prétendants à l’accession en Ligue 1. Il s’agit de JSM Skikda-USM Bel Abbès et O Médéa-CA Bordj Bou Arréridj. Ainsi, la JSMS, qui effectue un début de saison honorable, malgré son accession en L2 cette année seulement, souhaite confirmer face aux gars de la Mekerra et réussir une victoire à domicile.
Toutefois, cela ne sera pas facile devant une équipe qui dispose d’un groupe constitué de joueurs d’expérience. De son côté, l’O Médéa, qui n’arrive pas encore à décoller, entend l’emporter à domicile face au CA Bordj Bou Arréridj qui a remporté son match en retard face au MC El Eulma (3-1) et qui souhaite créer la sensation dans la capitale du Titteri. Le MC El Eulma reçoit l’AS Khroub au cours de cette journée et tentera de se reprendre et enregistrer un succès. Les coéquipiers de Hamiti feront tout leur possible pour se replacer dans la course à l’accession.
L’ASO Chlef, qui enregistre le meilleur départ et qui totalise six points en deux matches, tentera de confirmer ses intentions pour la remontée en venant à bout de l’équipe de l’A Boussaâda, même si cela ne sera pas facile. Le Paradou AC aura fort à faire face à la formation de la JSM Béjaïa et devra se donner à fond s’il souhaite se ressaisir. Mais les gars de la ville des Hammadites ne se laisseront certainement pas faire et auront à cœur de revenir avec le meilleur résultat possible.

Publié dans Sports
Page 1 sur 6