Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.

Bannière SAAFI 2018

Reporters - Filtrer les éléments par date : dimanche, 06 mars 2016

Les figures emblématiques du mouvement national et de la guerre de Libération se dotent l’une après l’autre de fondations qui portent leurs noms et travaillent pour la préservation de leur mémoire.

En effet, après les fondations Mohamed Boudiaf, Emir Abdelkader, Slimane Amirat et Hocine Aït Ahmed (en cours de création), c’est au tour des proches du chahid colonel Amirouche Aït Hamouda d’annoncer la naissance de la Fondation Amirouche - Lssas Amiruc -, indique un communiqué rendu public samedi soir par les initiateurs de ce projet.
Une réunion de mise en place de la stratégie de communication et de l’élaboration des objectifs de base de la fondation a été tenue samedi, indique la même source, qui ne précise pas, par ailleurs, le lieu de cette rencontre.
« La rencontre a été tenue en présence de Noredine Aït Hamouda, fils du colonel Amirouche, du docteur Mouhand Amokrane Ameur, Saïd Hamlat et maître Athmane Bessalem, chargé de la communication. Cette rencontre a porté sur les résolutions d’orientation pour la mise en place de la fondation, ainsi que sa stratégie de communication à court et moyen terme », peut-on lire. Ce dernier indique aussi que « durant les prochaines semaines, nous vous tiendrons informés de tous les détails concernant l’état d’avancement de la naissance de la fondation, qui portera le nom d’Amirouche Aït Hamouda, l’un des symboles phares du mouvement révolutionnaire d’indépendance et l’une des figures historiques incontournables qui inspirent encore la volonté et l’espoir de voir une Algérie meilleure ». Pour l’historien Mohand Arezki Ferrad, la création des fondations pour préserver la mémoire des personnes ayant marqué l’histoire de l’Algérie ne peut être qu’une bonne chose. «C’est encourageant de voir des fondations qui se créent pour préserver la mémoire des historiques du pays », a-t-il commenté. Il ajoute : «Avec les fondations, le travail sur la mémoire se renforce et se diversifie, ce qui créera des passerelles entre les générations. » Il cite comme exemples les fondations Mouloud Kacem Naït Belkacem et Moufdi Zakaria. Ces deux organisations réalisent, selon l’historien, un travail de mémoire qui mérite d’être salué.
Toutefois, notre interlocuteur émet des réserves sur le fonctionnement et les réelles intentions qui se cachent derrière le lancement de certaines fondations. « Il faut dire la vérité, certaines fondations se sont transformées en fonds de commerce. Elles n’existent que lors des réceptions officielles », a-t-il déploré. La vraie mission d’une fondation est de faire dans la recherche, de publier des documents, d’encourager le travail artistique, de documenter les témoignages et de lancer des réflexions, estime Mohand Arezki Ferrad. Pour rappel, la loi algérienne relative aux associations considère les fondations comme des associations à caractère spécifique. L’article 49 de ladite loi stipule que la fondation est une institution à caractère privé créée à l’initiative d’une ou de plusieurs personnes physiques ou morales par la dévolution d’un fonds ou de biens ou de droits destinés à promouvoir une œuvre ou des activités spécifiquement définies. Elle peut également recevoir des dons et legs dans les conditions prévues par la législation en vigueur. La loi indique aussi que l’acte constitutif de la fondation est dressé par acte notarié à la demande du fondateur. Il mentionne la dénomination, l’objet, les moyens et les buts poursuivis par cette fondation et désigne le ou les personnes chargées de sa mise en œuvre. « L’objet ne peut être contraire à l’ordre public ou porter atteinte aux valeurs et constantes nationales », précise le texte de loi. La fondation acquiert la personnalité morale après l’accomplissement des formalités de publicité exigées par la loi, notamment la publication d’un extrait de l’acte notarié dans deux quotidiens d’information à diffusion nationale au moins.

Publié dans Der

Le général de corps d’armée Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire (ANP), a effectué hier une visite de travail et d’inspection au commandement de la Garde républicaine dans la dynamique de ses visites aux différentes structures de l’ANP.
Au siège du 1er Régiment de parade, et en compagnie du général de corps d’armée Benali Benali, commandant de la Garde républicaine, le général de corps d’armée Ahmed Gaïd Salah a suivi un exposé global sur ce corps d’élite. Il a supervisé la cérémonie de baptisation du cantonnement dudit régiment au nom du chahid Ali Maâchi. A l’occasion, Gaïd Salah a rencontré des cadres et des éléments de la Garde républicaine, a donné une allocution d’orientation dans laquelle il a réitéré l’importance de cette rencontre qui s’inscrit dans le contexte de l’intérêt suprême qu’accorde le haut commandement à la formation. « Garantir la souveraineté de l’Algérie, sauvegarder son indépendance nationale, asseoir les bases de sa stabilité et préserver la quiétude de ses citoyens sont l’essence des missions constitutionnelles assignées à l’Armée nationale populaire », a-t-il déclaré.
Un intérêt traduit, selon le chef d’état-major de l’ANP, par « les efforts fournis dans le cadre du rehaussement incessant des aptitudes et des compétences de la ressource humaine et la mettre en mesure de maîtriser les mécanismes de développement et de modernisation des aptitudes au combat, de manière à assurer une permanente sauvegarde de nos frontières nationales et de dissuasion de toute tentative d’atteinte à la souveraineté de notre pays ou d’altération de sa sécurité et de son économie nationale ».
Il a réaffirmé l’importance de l’attachement permanent des générations au patrimoine historique du peuple pour que l’ANP puisse se maintenir sur le chemin de nos aïeux qui nous ont légué un patrimoine historique. Il ne faut « jamais oublier l’époque coloniale cruelle où les Algériens avaient souffert des plus graves des barbaries et ont subi les plus racistes des régimes et toutes sortes d’humiliations inhumaines », a ajouté le chef d’état-major.
Il a également mis l’accent sur les efforts fournis conformément au plan de développement afin de moderniser la Garde républicaine à travers la formation et la qualification de la ressource humaine compétente et à travers aussi la mise à disposition des structures nécessaires qui permettent d’aboutir à un rendement fructueux et d’avoir un cadre de vie serein et commode au profit de ce corps, « une entité modèle à tous les niveaux ». 

Publié dans Der

Un changement important des conditions météorologiques s’annonce en ce début du mois. La semaine en cours marque l’arrivée d’un temps très agité et hivernal sur l’ensemble du Nord algérien. Froid, pluies torrentielles, violents orages, neige abondante dès la moyenne montagne et tempête en mer, indique dans un bulletin spécial de La chaîne météo.
Ces mauvaises conditions météo sont liées à la descente d’un air polaire très instable au-dessus d’une Méditerranée anormalement douce. Cette situation favorise le creusement d’un virulent système dépressionnaire qui se maintient toute la semaine entre le Maroc et la Libye. Depuis la mi-février, le contexte météo a radicalement changé, avec la formation de nombreuses dépressions sur le bassin méditerranéen à l’origine de plusieurs épisodes de mauvais temps entre le Maroc et la Libye.
Entre lundi et samedi prochains, une dépression très active traversera lentement l’ensemble des pays du Maghreb. Elle s’annonce très active, d’autant qu’elle se trouve alimentée en air chaud remontant d’Egypte et de l’air froid descendant de la Scandinavie, ajoute la même source. Cette dépression, ralentie dans sa progression, avec les remontées d’air chaud d’origine sahélienne, aura du mal à se décaler vers l’Est.
Vents tempétueux et forte houle se produisent déjà à l’ouest du pays, où des flocons de neige ont été enregistrés hier matin sur les hauteurs de Tiaret, Tissemsilt, El Bayadh et autres. Les zones côtières ont connu à leur tour de fortes pluies, même de la grêle, notamment à Alger. Cette dégradation est à l’origine de violents orages de grêle et d’abondantes précipitations, jusqu’à 150 mm de pluie au cours de cette semaine. La neige tombera sur les altitudes proches de 800 à 1000 m avec une couche pouvant atteindre 50 cm vers 1 500 mètres.
En mer, une tempête concerne le bassin méditerranéen occidental, entre les côtes marocaines et la Libye avec la formation de nombreuses trombes marines. Une situation classique en cette saison. Malgré l’intensité de cette dégradation prolongée, c’est pendant les intersaisons (automne et printemps) que les plus violents orages éclatent sur l’ensemble du bassin méditerranéen.
Les mois d’octobre, de novembre ainsi que ceux de mars et d’avril étant les plus exposés aux intempéries. Les fortes pluies génèrent des crues d’oueds habituellement à sec la majeure partie de l’année. Ces crues sont d’autant plus redoutables que les pluies s’abattent en quelques heures et n’ont pas le temps de s’infiltrer. On n’attend aucune amélioration avant samedi prochain. Nous y reviendrons avec plus de détails dans nos prochaines éditions.

Publié dans Der

Cinq casemates, des mines anti-personnel, une bombe artisanale et des explosifs ont été détruits samedi à Boumerdès et Tizi Ouzou par des détachements de l’Armée nationale populaire (ANP), a indiqué hier dimanche un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN).
«Dans le cadre de la lutte antiterroriste, des détachements de l’Armée nationale populaire (ANP), ont détruit le 5 mars 2016 à Boumerdès et Tizi Ouzou (1ère Région militaire), cinq casemates, trois mines anti-personnel, une bombe de confection artisanale et des explosifs », précise le MDN.
A Laghouat (4e RM) « un individu en possession d’un fusil à pompe doté d’une lunette de précision a été appréhendé à bord d’un véhicule de tourisme », ajoute-t-on. A Tlemcen, (2e RM), des éléments de la Gendarmerie nationale « ont arrêté deux narcotrafiquants à bord d’un camion chargé de 89,7 kilogrammes de kif traité », signale également la même source. A Tamanrasset et In Guezzam, «un contrebandier de nationalité africaine, trois véhicules tout-terrain, 547 comprimés psychotropes et 3,7 tonnes de denrées alimentaires ont été interceptés », rapporte encore le MDN. 

Publié dans Der

Le Naples SSC de Ghoulam qui met la pression sur la Juve en Italie, Riyad Mahrez qui conforte la place de Leicester City sur le sommet de la Premier League anglaise et le Sporting d’Islam Slimani coiffé par le Benfica au Portugal, nos internationaux ont connu des fortunes diverses sur le Vieux Continent. Le Fennec du week-end était, encore une fois, le stratosphérique Riyad Mahrez.

large gourcuff encense ghoulam et mahrez 14c57

A croire que la lumière ne peut venir que de son magique pied gauche. Plus que jamais « inarrêtable », cruellement décisif, Riyad Mahrez a offert trois précieux points pour son équipe Leicester City en inscrivant son 15e but (11 passes décisives) de la saison samedi. Une victoire précieuse à huit rounds de la fin qui peut valoir son petit pesant de cacahuètes, puisque les Foxes sont allés la chercher à Watford face aux « Hornets ». Après ce résultat, les poulains de Claudio Ranieri comptent 5 points d’avance sur le poursuivant direct Tottenham Hotpurs. Auteur d’une prestation très aboutie, le Fennec a donné du tournis à la défense adverse. Il reste le « danger numéro 1 » du surprenant leader de la Premier League. Lors de ses prises de balles, il donne constamment l’impression de pouvoir faire basculer la partie. Il laisse transparaître une certaine aisance technique qui peut réanimer une balle morte ou transformer une action anodine en décalage dangereux. Le « nouveau Assad » est aujourd’hui l’homme à tout faire du club de la région des Midlands de l’Est. Quand il s’est tenu le derrière de la cuisse à la 80e minute, c’est tout le monde qui a retenu son souffle. Plus de peur que de mal parce qu’il ne s’agit que de crampes pour le natif de Sarcelles que le coach a préféré remplacer à 5 minutes de la fin assurant au sortir de la partie qu’« il n’a pas de blessure, il était fatigué et souffrait de crampes donc je l’ai remplacé dans les dernières minutes. Son but a été tellement important.» Une nouvelle rassurante pour les supporters de la « Blue Army » qui auront besoin du gaucher pour le finish du championnat. Soulagement aussi pour les Algériens qui veulent voir un Mahrez de gala face à l’Ethiopie le 26 du mois en cours au stade Mustapha Tchaker (Blida). Tout aussi efficace et constant, Faouzi Ghoulam brille avec Napoli. Le latéral gauche était l’un des artisans de la victoire (3/1) face au Chievo Verone samedi soir à l’occasion de la 28e journée de la « Serie A ». Un rendement excellent et un 9 sur 10 qui fait de lui homme du match. Une note accordée par le site spécialisé dans l’attribution des notes whoscored.com à la faveur de son offrande sur le but égalisateur d’Higuain, mais aussi ses 5 « key passes », 3 dribbles et 4 interceptions. Avec un excellent Ghoulam, et un Higuain plus que jamais meilleur buteur en Italie (26 réalisations), la formation napolitaine renoue avec le succès après 4 matchs sans s’imposer toutes compétitions confondues. Une performance qui leur permet de rester au contact de la Juventus Turin qui les devance de 3 longueurs après le succès face à l’Atalanta Bergame hier. De quoi entretenir le rêve de remporter le Scudetto pour les « Azzurri ».
Slimani et le Sporting perdent le derby et la tête
Si le week-end était porteur de bonnes nouvelles pour Mahrez et Ghoulam, il n’en était rien pour Slimani et le Sporting Lisbonne contraints de céder la tête du championnat portugais au rival Benfica. Le Grec Kostantinos Mitroglou a offert le derby lisboète au Benfica (0-1) et par la même occasion les commandes du classement. Double buteur lors du match aller, l’ancien attaquant du CR Belouizdad n’a jamais été mis dans des situations idéales pour espérer trouver le chemin des filets. Dans ce manque de créativité, il aura pu être le dernier passeur à la 75e minute si Bryan Ruiz avait bien exploité son offrande qu’il a envoyée au-dessus. La panne des « Sportinguistas » était collective face à des « Aigles » décidés à se poser sur le sommet de la Liga NOS. Ces derniers temps, « Supermani » connaît une petite baisse régime qui a l’air de se répercuter directement sur les résultats des «Lions ». Vivement que l’Algérien retrouve le chemin des filets. Surtout quand on sait que son team n’a jamais perdu dans un match où il a marqué dans le temps réglementaire depuis son arrivée en 2013. Dimanche prochain, la troupe à Jorgé Jesus se rendra à Astoril pour tenter de redresser la barre. Une opportunité pour se relancer et rester au contact de l’ennemi juré. Il est aussi question d’éviter le retour du FC Porto de Yacine Brahimi relégué à un seul point seulement. En tout cas, les deux pôles de Lisbonne semblent bien partis pour se disputer le trône en terre lusitanienne. Nos Verts pèsent plus que jamais dans les parcours et épopées de leurs clubs. Si sacre il y aura, on ne pourra pas dire qu’ils n’aient pas participé grandement aux consécrations. En tout cas, les prestations actuelles ne peuvent que se répercuter positivement sur l’équipe nationale qui s’apprête à poursuivre sa campagne qualificative continentale dès ce mois avec le double rendez-vous (26 et 29 mars) contre l’Ethiopie comptant pour la CAN 2017. 

Publié dans Sports

Le MO Béjaïa, vainqueur en déplacement contre le CR Belouizdad (3-1), s’est emparé provisoirement de la deuxième place au classement du Championnat d’Algérie de Ligue 1 Mobilis à l’occasion des matchs avancés de la 22e journée disputés samedi soir. Auréolés d’une qualification pour les seizièmes de finale de la Ligue des champions d’Afrique contre les Ghanéens d’Ashanti Gold, les hommes de Abdelkader Amrani ont remporté une retentissante victoire contre l’ex-dauphin du leader le CR Belouizdad au stade 20-Août (Alger). Pourtant, les choses ont mal débuté pour les visiteurs cueillis à froid par un but de Maâmar Youcef (3’). Nullement affectés, les partenaires de Hamzaoui ont renversé leurs adversaires en seconde période grâce à des réalisations de Hamzaoui (52’), Belkacemi (69’), Zerdab (SP 86’). Un précieux succès du MOB qui prend provisoirement la seconde place à son adversaire du jour à 11 longueurs du premier l’USM Alger qui compte un match en moins. En revanche, les affaires du CR Belouizdad ne s’arrangent guère après cette nouvelle contreperformance confirmant ainsi la mauvaise passe des hommes d’Alain Michel depuis l’entame de la phase retour (quatre matches sans victoire) reculant à la 3e place en compagnie de DRB Tadjenanet et l’USM El Harrach (32 pts). Les Harrachis ont retrouvé le chemin de la victoire à l’occasion de la réception du CS Constantine (1-0). Un but de l’expérimenté Younes (22’) a permis aux hommes de Boualem Charef d’engranger trois précieux points. Quant au CS Constantine, qui restait invaincu depuis plusieurs semaines, occupe la 11e place. Le troisième match au programme de cette 22e journée a vu le MC Oran dominer son éternel rival l’ASM Oran (3-0) dans le derby de l’Oranie enfonçant ainsi un peu plus son adversaire désormais aux portes de la Ligue 2. Zaâbiya (49’), Benyahia (82’), Benchâr (85’) ont été les artisans du large succès des protégés de Fouad Bouali, lesquels remontent à la sixième place en compagnie de la JS Saoura et le MC Alger qui comptent un match en moins. Le reste des rencontres de la journée auront lieu les 8 et 12 mars prochains.
Alain Michel démissionnaire
L’entraîneur du CR Belouizdad, Alain Michel, a annoncé sa démission samedi, après la défaite de son équipe à domicile contre MO Béjaïa (1-3) pour le compte de la 22e journée de Ligue 1 Mobilis de football. «Je vais présenter ma démission aux dirigeants et s’ils l’acceptent, je ne serais plus l’entraîneur du CRB», a déclaré le Français devant les journalistes. Alain Michel, ayant dirigé plusieurs clubs algériens, notamment le MC Alger, la JSM Béjaïa et la JS Saoura, a expliqué sa décision de rendre le tablier par le fait qu’il «ne supporte plus les critiques et les insultes». En effet, le public belouizdadi n’a pas été tendre avec son entraîneur au cours des dernières semaines, ayant vu le Chabab aligner une triste série de six matchs sans victoire, et dont le dernier succès en Ligue 1 remontre à la 16e journée, et cette courte victoire (1-0) dans le derby contre le MC Alger. La direction belouizdadie, à sa tête le président Réda Malek, devrait se pencher incessamment sur le cas Alain Michel, pour décider si elle doit, ou non, accepter sa démission.

Publié dans Sports

L’attaquant international libyen du MC Oran Mohamed Zaâbiya, auteur, samedi, de son 11e but lors du derby face à l’ASM Oran (3-0), a pris provisoirement la tête du classement des buteurs du Championnat de Ligue 1 Mobilis de football au terme de la première partie de la 22e journée. Ayant raté les deux derniers matchs de son équipe (NDLR, face au CR Belouizdad et au RC Relizane) pour avoir été sanctionné par le club, Zaâbiya a contribué au succès de son équipe qui se hisse du coup à la 6e place au classement en compagnie du MC Alger et la JS Saoura avec 30 pts chacun. Le joueur libyen est suivi par l’attaquant de la JSS Mustapha Djallit (10 buts) qui pourrait revenir à hauteur ou dépasser Zaâbiya samedi prochain à l’occasion de la réception de la JS Kabylie, pour la suite de la 22e journée. L’autre bonne opération de cette première partie de cette journée est à mettre à l’actif de l’attaquant du MCO Benyahia, qui signe son 9e but et rejoint à la 3e place le Burkinabé Diawara (JS Kabylie) et Gasmi (NA Hussein Dey). La 22e journée se poursuivra mardi avec le match USM Blida - ES Sétif, alors que les quatre derniers rendez-vous se joueront samedi 12 mars.

Publié dans Sports

Les quatre formations qui se sont qualifiées en demi-finales de la Coupe d’Algérie de football ont arraché un sésame pour un tableau qui reste inédit, étant donné qu’il regroupe seulement deux formations de Ligue I, à savoir le NAHD et le MCA, une formation de Ligue II Mobilis, l’USM Bel Abbés, et une équipe d’Interrégions, l’US Tébessa, qui reste jusqu’à maintenant le Petit Poucet de l’épreuve. Les observateurs voient le Nasria et le Mouloudia comme probables vainqueurs de cette compétition, mais comme la Coupe a toujours son charme, mais surtout ses surprises, il serait fort probable qu’une tout autre formation puisse arracher le trophée. Maintenant, il est vrai que les deux clubs algérois sortent du lot par leur passé glorieux. Le Mouloudia est de loin le plus prestigieux, lui qui a remporté la Coupe à sept reprises et souhaite arracher un huitième trophée. Le Doyen, qui a été repris par Sonatrach, a tous les moyens de renouer avec les titres et décrocher Dame Coupe. Les joueurs restent, en tout cas, très déterminés et souhaitent offrir un autre titre à leurs nombreux fans. Ils promettent de se donner à fond et de faire tout pour les rendre heureux. Le jeune entraîneur, Lotfi Amrouche, a déclaré que son groupe est capable de relever le défi à nouveau et qu’il attend avec impatience le résultat du tirage au sort samedi prochain pour préparer le rendez-vous avec la plus grande détermination. Pour le Nasria, tout le monde rêve à Hussein-Dey de décrocher le deuxième trophée après celui de 1979 conquis par les Madjer, Aït El Hocine, Guennoun et consorts. L’équipe de Youcef Bouzidi est consciente de ce qui les attend pour la prochaine étape et souhaite garder la même détermination pour réussir ce défi. Les gars d’Hussein-Dey sont en attente de leur prochain adversaire et promettent de jouer à fond, d’autant que l’équipe a déjà échoué dans trois finales par le passé.

Publié dans Sports

La compétition regroupera 12 équipes et devrait être très relevée, surtout que les deux finalistes devraient participer au Mondial U19 en 2017.

Publié dans Sports

Les clubs de la capitale ont dominé le championnat national par équipe de judo, catégories espoirs et cadets (garçons et filles), disputé ce week-end à la salle omnisports de Bou Ismaïl (Tipasa). Chez les espoirs (garçons), c’est le centre de regroupement et de préparation des équipes sportives militaires (CREPSEM) qui a pris la première place, devant l’USM Alger (2e), au moment où le GS Pétroliers et le NCSP Jijel ont complété le podium. Chez les espoirs (filles), c’est le Judo Club de Bordj El Kiffan qui a dominé l’épreuve, suivi de l’USM Alger (2e) et des deux 3e, le DS Baba Hassan et l’O Bab El Oued. Le Judo Club d’El Harrach, un autre club de l’Algérois, a dominé le championnat national par équipe chez les cadets (garçons), devant le CJ Meftah (2e), au moment où deux clubs de Kabylie, la JC Ouadhias et la JSM Béjaïa ont complété le podium. La catégorie des cadettes est la seule à avoir enregistré la victoire d’un club non algérois, puisque c’est l’Asam Tizi-Ouzou qui a remporté le titre national, devant l’USM Alger, le Judo Club Bordj El Kiffan et le CRR El Harrach. Au total, 54 clubs de 8 wilayas ont pris part à ce championnat national, à savoir Alger, Blida, Tizi-Ouzou, Constantine, Annaba, Oran, Mostaganem et Ghardaïa. «Chez les espoirs, il y avait 16 clubs chez les garçons et 7 chez les filles. Chez les cadets, il y avait 23 clubs chez les garçons et 8 chez les filles », a détaillé à l’APS le directeur de l’organisation sportive (DOS), Halim Abdi.

Publié dans Sports
Page 1 sur 7