Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.

Reporters

Cinq personnes d’une même famille ont été intoxiquées, jeudi à Blida, suite à une pollution de l’eau potable, a indiqué le directeur de la santé de la wilaya de Blida, Mohamed Djemai. Cinq personnes d’une même famille, le père, la mère et leurs 3 enfants (8, 11 et 15 ans), victimes d’une intoxication sévère ont été transférées sur le champ à l’établissement hospitalier de Boufarik, spécialisé en maladies contagieuses, pour recevoir les soins nécessaires, a déclaré à l’APS, Mohamed Djemai. Après avoir rassuré que l’état des victimes était «stable» et qu’ils recevaient les soins nécessaires à l’hôpital de Boufarik, le même responsable a relevé que la famille, qui habitait dans un bidonville près de la voie ferrée et de la nouvelle gare routière multimodale, dans la commune de Ramoul (Blida), a été victime de cette intoxication sévère suite «à la pollution de l’eau potable au vu des conditions de vie précaires». Il a nié, à ce propos, que «les eaux du robinet étaient polluées». Il a ajouté, en outre, qu’une délégation ministérielle a été dépêchée pour s’enquérir de l’état de santé de ces personnes, indiquant que toutes les mesures de précaution ont été prises dans la cité pour empêcher l’apparition de cas similaires. A rappeler que ce cas d’intoxication est le deuxième du genre au niveau de la wilaya en moins de deux semaines. 448 personnes résidant dans différentes cités de la commune de Bouguerra (est de la wilaya) ont été atteintes d’intoxication suite à leur consommation des eaux dont les analyses ont démontré qu’elles contenaient des bactéries «coliformes», qualifiées, à l’époque, par le directeur de la Santé, Mohamed Djemai, de «bactéries simples et pas dangereuses». Par ailleurs, tous les cas ayant souffert d’intoxications bénignes consistant en des diarrhées et des fièvres ont reçu les soins nécessaires et ont quitté l’hôpital.

Plusieurs classes d’enseignement de tamazight seront officiellement ouvertes dans la wilaya d’El Tarf au titre de la rentrée scolaire 2018-2019, a indiqué jeudi à l’APS le secrétaire général du Haut-commissariat à l’amazighité (HCA), Si El Hachemi Assad.

Une récolte prévisionnelle de plus de 550 000 quintaux de pommes de terre est attendue dans la wilaya de Mila au cours de l’actuelle saison, a-t-on appris jeudi du directeur des services agricoles (DSA). La superficie des terres agricoles cultivées cette saison a atteint 1 124 hectares, a indiqué Massoud Bendridi, soulignant que la plupart des terres exploitées sont situées dans les communes de la région sud de la wilaya de Mila, entre autres Oued El Athmania, Oued Segane et Téleghma. Cette superficie est inférieure à celle exploitée la saison dernière (1 400 hectares), a précisé le même responsable, expliquant que ce recul est dû à la tendance des agriculteurs à cultiver de l’ail cette année. Depuis le lancement de la saison de collecte de la pomme de terre dans la région nord de la wilaya de Mila, le 8 juillet dernier, une superficie de 386 hectares a été ciblée par cette opération jusqu’à la première semaine du mois d’août, contre une superficie de 49 hectares ciblée dans la région sud depuis la fin du mois de juillet dernier, a annoncé M. Bendridi. Il a également souligné que le rendement par hectare a atteint près de 460 quintaux, soit le même rendement de la saison précédente. La direction des services agricoles (DSA) avait organisé une réunion, au début de la semaine en cours, pour évaluer l’opération de récolte de la pomme de terre et la manière d’accélérer le rythme de la récolte et d’alimenter les marchés pour rééquilibrer les prix de ce légume et protéger le pouvoir d’achat du consommateur, a-t-on conclu.

Les services de la direction du transport de la wilaya de Mila ont enregistré, durant le premier semestre de l’année en cours, une réduction en matière d’infractions liées à la surcharge estimée à 40 %, a indiqué jeudi, le directeur local du secteur par intérim Amar Fasih.

Ce recul, comparé à l’opération de contrôle des véhicules de poids lourd effectuée depuis mars 2017, est dû «aux efforts intensifs» consentis par les services de ce secteur, des travaux publics et ceux de la Gendarmerie nationale, a précisé le même responsable. La brigade mixte chargée de cette opération de contrôle, mobilisée à travers les tronçons routiers, à proximité des carrières, des marchés et des routes reliant le port de Djendjen à l’autoroute Est-Ouest, a enregistré entre janvier 2017 et juin 2018 , 58 sorties sur le terrain pour le contrôle de 287 véhicules donnant lieu au recensement de 126 cas de surcharge et à l’établissement de procès- verbaux qui ont été transmis aux parties concernées, ajoute la même source.

La même source a indiqué que le plus grand nombre d’engins dont les conducteurs ont enregistré le plus d’infractions liées à la surcharge est de la catégorie de moins de 2,5 tonnes, où 70 véhicules sur 126, soit 55%, ont été verbalisés, suivis des véhicules de 2,5 à 10 tonnes avec 35 cas avec un taux de plus de 27%, tandis que la dernière catégorie concerne les véhicules de plus de 10 tonnes avec un total de 21 véhicules, d’un taux de près de 17%.

La même source a indiqué que des efforts sont actuellement consentis par les autorités locales pour le renforcement de la brigade de contrôle de la surcharge par un appareil de mesure qui s’ajoutera aux trois autres actuellement opérationnels, ce qui aura, selon le même responsable, «un impact positif sur le rendement de la brigade et élargira son cercle d’activité».

Une coupure partielle de l’alimentation électrique a été enregistrée jeudi matin à El Biar (Alger) à cause d’une atteinte au réseau électrique, suite à des travaux d’extension effectués par une entreprise privée pour le compte de la direction des travaux publics de la wilaya d’Alger, indique un communiqué de la direction de distribution de l’électricité et du gaz de Belouizdad relevant de la société de distribution de l’électricité et du gaz d`Alger (SDA). Cette coupure partielle, survenue vers 3h58m, ayant affecté près de 2 000 clients à El Biar, a été occasionnée par des travaux d’extension effectués par une entreprise privée à la rue Mustapha-Khalef pour le compte de la Direction des travaux publics d’Alger, précise la même source. 

Cette atteinte au réseau électrique est la troisième du genre enregistrée en une semaine, causant une coupure partielle de l’alimentation électrique dans la commune d’El Biar, outre des désagréments et des préjudices aux clients. 

La SDA déplore, dans son communiqué, que ce genre d’atteinte sur ses ouvrages «est récurrent» et a même pris de l’ampleur par rapport aux années précédentes, causant un préjudice important pour la direction et ses clients.

Une hausse sensible des prix du mouton de l’Aïd El Adha a été enregistrée jeudi dans la wilaya de Khenchela et ce à travers les points de vente du chef-lieu de wilaya et des communes de Chechar et d’El Mahmal.

L’entraîneur de la sélection algérienne de handball des moins de 21 ans (U21), Djalel-Eddine Herous, a assuré que son équipe «sera prête» pour disputer le Championnat d’Afrique des nations de la catégorie, prévu du 7 au 14 septembre à Marrakech (Maroc).

Le Real Madrid ne compte pas en rester là. Alors que le mercato italien a fermé ses portes hier, le club espagnol compte bien dénoncer l’Inter Milan à la Fifa. Le motif ? Des contacts avec Luka Modric sans prévenir au préalable Florentino Pérez, le président madrilène.

Page 2 sur 1789