Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.

Reporters

La sélection nationale féminine de handball évoluera dans le groupe A lors de la 23e édition du  Championnat d’Afrique des nations, prévu du 2 au 18 décembre 2018 au Congo. Le tirage au sort du tournoi a eu lieu ce vendredi, comme indiqué sur le site de la Confédération Africaine de Handball (CAHB). Dans un groupe à cinq, les Algériennes auront pour adversaires au premier tour : la Tunisie, le Cameroun, la Côte d’Ivoire et le Sénégal. De son côté, la poule B, constituée également de cinq nations, est composée de l’Angola (tenante), du Congo (organisateur), de la RD Congo, de la Guinée et du Maroc.  A noter qu’à l’issue de cette compétition, seuls les trois premiers auront le droit de disputer le Mondial 2019 prévu à Tokyo (Japon). Pour rappel, le Sept national avait terminé à la 6e place lors de la précédente édition, disputée en 2016 en Angola.

Une grande  affluence de nouveaux bacheliers a marqué la manifestation « Les entretiens individuels », initiée par l’université des Frères Mentouri à Constantine.

La manifestation, lancée à la bibliothèque centrale de l’établissement universitaire, constitue « la deuxième étape des préinscriptions universitaires des nouveaux bacheliers » pour la saison 2018/2019, après celle de l’insertion des choix, a indiqué à l’APS le vice-recteur de l’université, Abdelmalik Bachkheznadji. Il a également ajouté que cette phase d’examen individuel, qui concerne huit filières, entre autres les sciences de la nature et de la vie, les sciences et technologies, permet de « confirmer ou infirmer le choix du bachelier ».

Au cours de cette épreuve, encadrée par deux enseignants dans chaque filière, les candidats sont interrogés « sur les connaissances de base qui se rapportent à ces filières ainsi que leurs compétences dans les matières scientifiques », a fait savoir l’examinateur en génie mécanique, Miles Adel.

Un dispositif d’accueil et d’entretiens formé de personnels académiques et d’enseignants ainsi que d’administrateurs ont été mobilisés « pour assurer le déroulement dans de bonnes conditions de cette deuxième phase de préinscription », a affirmé  M. Bachkheznadji. Pour M. S., étudiante de la wilaya d’Oum El Bouaghi, l’entretien qu’elle a eu avec les académiciens et le test oral « ont consolidé son choix d’opter pour un cursus universitaire en génie électronique ».

La manifestation « Les entretiens individuels » se poursuit jusqu’à aujourd’hui, date de la fin du délai de la validation des choix, a-t-on conclu.

Au total, 3 749 actes de concession de terres agricoles relevant du domaine privé de l’Etat ont été délivrés à ce jour dans la wilaya de Mila,  a indiqué jeudi à l’APS le directeur local de l’Office national des terres agricoles (ONTA), Abdelâali Belkasmi. « Ces actes de concession ont été délivrés durant la période allant de 2011 à juillet dernier, pour une superficie de l’ordre  de 64 000 hectares », a précisé M. Belkasmi, rappelant la loi n 10-03 du 15 août 2010 fixant les conditions et les modalités d’exploitation des terres agricoles du domaine privé de l’Etat, portant principalement sur la préservation des terres agricoles en tant que propriété pérenne de l’Etat et dont l’exploitation doit se faire sous le régime exclusif de la concession. Il a ajouté que 80 autres dossiers pour concession « sont actuellement en phase d’étude » par le comité de wilaya composé de plusieurs secteurs, avant de signaler que tous les contrats seront délivrés « avant la fin de l’année 2018 » aux bénéficiaires pour une exploitation sous le régime exclusif de la concession, d’une durée de 40 ans renouvelable, moyennant redevance versée au Trésor public. Concernant le transfert des contrats de concession aux héritiers, les services du même ONTA ont reçu 209 dossiers, dont 207 qui ont été transférés aux services  des domaines, a fait savoir le même responsable, soulignant que ces services ont délivré 61 nouveaux contrats de concession pour les héritiers. Dans le même contexte, M. Belkasmi a indiqué que les services de l’antenne locale de l’Office national des terres agricoles a reçu cinq dossiers relatifs à la renonciation au droit de concession aux ayants droit, conformément à la  circulaire ministérielle régulant les procédures en usage en pareil cas. Le directeur de wilaya de l’ONTA a indiqué qu’une commission de wilaya a été créée, conformément aux instructions du chef de l’exécutif local, visant à soutenir et aider l’investissement agricole, ajoutant que des sous-comités au niveau des daïras travaillent actuellement pour identifier les terrains agricoles pouvant être exploités dans le cadre de l’investissement.

Le quotidien des habitants de la ville de M’sila, dont la population avoisine les 250 000 âmes, est particulièrement exacerbé durant cet été par la canicule, qui conjugue ses effets avec une chronique pénurie d’eau, obligeant certains à débourser jusqu’à 1 500 DA pour une citerne d’eau potable.

Un projet de réalisation de trois (3) forages destinés à alimenter en eau potable (AEP) Des habitants du hameau de Taset, dans la commune de Bordj El Haous (270 km au sud d’Illizi), a été retenu par les autorités locales, a-t-on appris jeudi des responsables de cette collectivité. Une enveloppe de 3 millions de dinars a été consacrée sur le budget de la wilaya pour ce projet, dont les travaux seront lancés la semaine prochaine, a indiqué le vice-président de l’Assemblée populaire communale de Bordj El Haous, Zagri Yahia. Par ailleurs, 20 aides à l’habitat rural ont été attribuées aux bénéficiaires à Taset et ce, dans l’objectif de stabiliser la population de cette région éparse, a-t-on noté. Ces actions permettront l’exploitation des capacités d’eau et la fertilité des sols dans le but de promouvoir l’activité agricole.

Des initiatives de coordination sont en cours avec les services du secteur de l’agriculture (DSA) pour étudier justement les possibilités de créer des périmètres agricoles à travers cette région ce qui permettra, a-t-il dit, à l’avenir l’extension des superficies cultivées dans la wilaya d’Illizi.

Près de trois millions de quintaux (q) de céréales ont été récoltés dans la wilaya de Tlemcen durant l’actuelle campagne de moissons-battages qui tire à sa fin, a-t-on appris de la direction des services agricoles (DSA).

Le Centre national des loisirs et des sports (CNLS), communément appelé station climatique de Tikjda et réputé pour être une destination de choix pour le tourisme hivernal, se prête également à la détente et au farniente durant la saison estivale grâce aux commodités et activités qu’il peut offrir.

 L’unité algéro-indienne Mahindra de montage de tracteurs agricoles réalisée à Tizi-Ouzou (zone industrielle de Oued Aïssi) est fin prête pour entrer en production, a indiqué mercredi à l’APS son P-DG Lahlou Azouaou.

C’est le feuilleton britannique de l’été, avec tous les ingrédients nécessaires: politique, lutte de pouvoir et religion, sur fond de Brexit. Et le suspect habituel en vedette: le sémillant Boris Johnson, ex-ministre des Affaires étrangères.

Un peu plus d’un demi-million de Vénézuéliens, fuyant leur pays en proie à une grave crise économique et politique, se sont réfugiés en Equateur depuis le début de l’année, a indiqué vendredi l’ONU. « Depuis le début de l’année, quelque 547.000 Vénézuéliens sont entrés en Equateur par la frontière colombienne, soit une moyenne quotidienne de 2.700 à 3.000 hommes, femmes et enfants », a déclaré un porte-parole du Haut-Commissariat de l’ONU pour les réfugiés, William Spindler, lors d’un point de presse à Genève.

Page 5 sur 1785