Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.

Reporters

Jeudi dernier, l’aviation israélienne a mené plusieurs raids sur l’enclave palestinienne de Gaza. Plus de 150 sites militaires du Hamas ont été ciblés, selon les agences de presse. Sous ses bombardements, trois Palestinien, dont une femme enceinte de 23 ans et sa fille de 18 mois, ont été tués. Selon les observateurs, l’enclave palestinienne et ses pourtours israéliens ont connu entre mercredi et jeudi « l’une des plus graves confrontations depuis 2014. L’aviation israélienne a pilonné des sites du Hamas après le tir de plus de 180 roquettes vers Israël. Ces raids israéliens ont été marqués notamment par la destruction d’un immeuble de cinq étages, jeudi après-midi, dans le centre de la ville de Gaza. Celui-ci abritait les activités militaires des forces de sécurité intérieures du Hamas, a assuré l’armée israélienne. Un « mensonge » servant à couvrir une frappe contre un centre culturel et les locaux de la communauté égyptienne, a répliqué un porte-parole du Hamas à l’AFP. Hier, un calme précaire était revenu dans la bande de Gaza alors que l’ONU et l’Egypte oeuvrent discrètement à un cessez-le-feu entre Israël et le Hamas qui tente de lutter contre le blocus imposé par Israël. Selon une « source proche des négociations » citée hier par l’AFP, les deux parties, qui n’ont pas confirmé officiellement l’information, ont accepté, jeudi dernier, dans la soirée ce cessez-le-feu lors de discussions indirectes. Depuis le 30 mars dernier, date du début des manifestations pour le « droit au retour », au moins 165 Gazaouis ont été tués par des tirs israéliens. Un soldat israélien a été tué le 20 juillet pour la première fois depuis 2014. Un porte-parole du Hamas, Hassem Qassem, a assuré que ces protestations continueraient, « malgré les agressions » israéliennes et jusqu’à la levée du blocus.

La 14e édition du Festival arabe de Djemila s’est clôturée en apothéose avec la star du raï, Kader Japonais dans la soirée de mardi dernier, à Sétif, après cinq soirées de chants et de danses. L’ultime soirée du festival a été marquée par une affluence record du public venu en groupes de jeunes et en famille. Le site archéologique de l’antique Cuicul semble, ce soir, trop exigu pour le public qui n’a cessé de réclamer la vedette du raï, qui quelques minutes après, fait son entrée sur scène et salue à grands bras les mélomanes présents.

Le club de football de l’Entente sportive de  Sétif (ESS), sociétaire de la Ligue 1 Mobilis, fixe comme objectif suprême,  la réalisation d’une saison exceptionnelle dans les différentes  compétitions auxquelles il participera au cours de l’exercice 2018-2019, a  déclaré à l’APS, le président du club Hassan Hamar. «Notre équipe a entamé très tôt sa préparation et a renforcé sa  formation par des éléments de qualité, avec 50 % de l’effectif remanié, et  ce en vue d’avoir un groupe performant qui pourra se distinguer dans les  différentes compétitions», a indiqué le premier responsable du club phare  des Hauts plateaux. Et d’enchaîner : «L’Entente de Sétif devra d’abord jouer ses chances à  fond dans la compétition de la Ligue des champions africaine et tenter de  décrocher le trophée de la Coupe arabe, et viser ensuite les titres du  championnat de Ligue 1 Mobilis et de la Coupe d’Algérie». Pour le président de l’Aigle noir, les objectifs de l’ES Sétif, à savoir,  jouer les titres et  s’illustrer sur tous les fronts, «restent  constants depuis la création de l’équipe en 1958». De son côté, le coach Rachid Taoussi, soulignant que la première phase de  préparation de son équipe, entamée le 3 juin dernier au stade du 8 mai  1945, a été complétée par un stage à Hammam Bourguiba (Tunisie) au cours  duquel l’ESS avait joué deux (2) matchs amicaux, a assuré que cette  dynamique a en le mérite de «mettre l’équipe sur rail».

Il a ajouté également que les deux matchs que l’ESS a disputés contre le  Difaâ Hassani d’El Jadida (Maroc), en Ligue des champions d’Afrique, puis  contre le MC El Eulma en amical et devant les Emiratis d’Al-Ain en coupe  arabe, ont permis au staff technique d’évaluer le rendement de l’équipe,  ses points forts et les lacunes à combler.

Le Championnat d’Algérie de Ligue 2 Mobilis de football reprendra ses droits vendredi avec, en lice, 16 clubs aux objectifs diamétralement opposés : d’une part des formations en quête d’accession et d’autre part des équipes qui lutteront pour le maintien.

Les services de l’Inspection vétérinaire de la wilaya d’Alger ont mobilisé 132 médecins vétérinaires pour assurer le contrôle des opérations d’abattage le jour de l’Aïd el Adha, à travers l’ensemble des abattoirs d’Alger, en sus des équipes vétérinaires mobiles qui sillonneront les grandes agglomérations pour contrôler la viande des bêtes sacrifiés, a-t-on appris, mardi, auprès de l’inspecteur vétérinaire de la wilaya d’Alger par intérim, Mustapha Mebarki. Dans une déclaration à la presse, M. Mebarki a indiqué que lors des permanences, les médecins vétérinaires veilleront au contrôle des opérations d’abattage des bêtes et de la viande, à travers l’ensemble des abattoirs d’Hussein Dey, des Eucalyptus, d’El Harrach et de Zéralda.

L’Inspection vétérinaire de la wilaya d’Alger œuvrera en coordination avec l’Institut national de la médecine vétérinaire à distribuer des dépliants et circulaires renfermant des orientations sur l’opération d’abattage et des mises en gardes contre les dangers liés au kyste hydatique. Les médecins vétérinaires ont déjà procédé au contrôle du cheptel au niveau des différents points de vente autorisée à Alger qui en compte cette année près de 70, un nombre appelé à augmenter à partir de la semaine prochaine, selon le même responsable.

L’année dernière le nombre d’animaux sacrifiés (bovin et ovin) dans les abattoirs de la capitale avait atteint 3 760 têtes et la quantité de viande rouge contrôlée a été estimée à 10 172 09 tonnes, contre 5 145 22 tonnes de viande blanche, a-t-on précisé.

Les services de la direction du commerce de la wilaya d’Alger ont mobilisé plus de 4 500 commerçants pour assurer les permanences durant les deux jours de l’Aïd el Adha et la semaine qui suit cette fête religieuse, en sus de l’organisation de campagnes pour sensibiliser les commerçants de l’importance du respect du tableau de permanence, a-t-on appris mardi du directeur du commerce de la wilaya. Karim Kech a indiqué à l’APS que 4 522 commerçants sur les 8 674 enregistrés au niveau d’Alger ont été mobilisés pour assurer la permanence durant les deux jours de l’Aïd el Adha et la semaine qui le suit (à compter du vendredi). Cela exige un contrôle du taux de respect du programme par les commerçants dans le but de garantir un approvisionnement ininterrompu de l’ensemble des produits de grande consommation. Le même responsable a indiqué que ces mesures s’inscrivaient dans le cadre de la nouvelle loi qui exige des commerçants la reprise de leurs activités durant les week-ends, les congés annuels et les fêtes officielles et prévoit des peines à l’encontre des commerçants défaillants. Il a ajouté que cette mesure ne concernait pas toutes les activités commerciales et se limitait aux services dont a besoin le citoyen lors des fêtes religieuses, à l’image des magasins d’alimentation générale, les vendeurs de fruits et légumes et les boulangeries. Détaillant le nombre d’opérateurs concernés par la permanence lors de l’Aïd El Adha, M. Kech a fait état de 483 boulangeries, 2 240 commerçants de fruits et légumes, en sus de 9 minoteries et 8 laiteries.

La direction du commerce d’Alger a mobilisé 93 brigades composées de 187 agents des services de la répression des fraudes et des investigations économiques qui veilleront au bon déroulement de l’opération de permanence et de suivi du programme, a fait savoir le même responsable. Il a ajouté que les commerçants concernés ont été destinataires de P-V de réquisition et ont signé la décision de permanence qui constitue un contrat les liant à l’administration et qui les exposera, en cas de défaillance de leur part, à des peines pouvant aller jusqu’à la fermeture de leurs commerces. M. Kech a fait savoir, par ailleurs, qu’une convention sera signée avec une boulangerie industrielle située à Constantine pour approvisionner la capitale durant les deux jours de l’Aïd, en sus de l’ouverture du marché de gros des fruits et légumes des Eucalyptus, le marché de gros de produits alimentaires à Oued Smar et Kouba et les marchés de fruits et légumes de Blida et de Boumerdès et ce, dans le cadre du souci de la tutelle d’assurer tous les produits de grande consommation au citoyen durant l’Aïd el Adha

Page 6 sur 1785