Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.

Reporters

Les services de la Protection civile de la wilaya de Blida ont enregistré, en deux jours seulement, deux accidents ferroviaires ayant fait deux morts et deux blessés, a-t-on appris mercredi de ce corps constitué. Selon la même source, deux personnes ont été blessées dans le premier accident, survenu lundi, à hauteur du passage à niveau de Berriane (Boufarik) suite à une collision entre un train à destination d’Alger et un véhicule utilitaire. Le deuxième accident a été enregistré mardi au niveau d’El Afroun «Bouroumi» et a causé le décès sur place du passager tandis que le conducteur a rendu l’âme à l’hôpital. Tout en rappelant que l’ensemble des passages à niveau de la wilaya de Blida sont dotés de barrières, les services de la protection civile ont imputé la responsabilité de ces accidents aux conducteurs qui ne respectant pas le code de la route, exposent leur vie et celles des passagers au danger.

Dix chalets ont été démolis dans la commune de Bordj El Haous (wilaya d’Illizi), dans le cadre du programme national d’éradication de ce type d’habitation, a-t-on appris mardi auprès des responsables de la circonscription administrative de Djanet. Cette opération, qui avait ciblé récemment les chalets situés au centre de la ville de Bordj El Haous, s’inscrit au titre de l’application des Instructions du ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui, lors de sa dernière visite dans la région, concernant l’éradication de ces habitations à travers la wilaya d’Illizi, a indiqué à l’APS le wali délégué Saïd Bengamou. « Elle vise à assurer un logement décent aux résident de ce type d’habitations », a-t-il précisé. Les anciens locataires ont été relogés dans de nouveaux appartements de type public locatif (LPL), selon la même source, précisant que l’assiette récupérée sera destinée à la réalisation de nouvelles structures du service public au niveau de cette collectivité locale. Une cinquantaine d’unités similaires recensées dans la ville de Djanet seront également concernées par cette opération, a expliqué le responsable. Ajoutant dans ce contexte que les résidents bénéficieront d’aides à l’habitat rural, dont la préparation des actes est en cours actuellement. Le wali d’Illizi, Aïssa Boulahia, avait insisté lors d’une précédente réunion sur la nécessité d’accélérer cette opération, de ce rapprocher du citoyen pour expliquer les procédures, qui ont été élaborées au titre de la concrétisation du programme national d’éradication de ce type d’habitation.

Dix chalets ont été démolis dans la commune de Bordj El Haous (wilaya d’Illizi), dans le cadre du programme national d’éradication de ce type d’habitation, a-t-on appris mardi auprès des responsables de la circonscription administrative de Djanet. Cette opération, qui avait ciblé récemment les chalets situés au centre de la ville de Bordj El Haous, s’inscrit au titre de l’application des Instructions du ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui, lors de sa dernière visite dans la région, concernant l’éradication de ces habitations à travers la wilaya d’Illizi, a indiqué à l’APS le wali délégué Saïd Bengamou. « Elle vise à assurer un logement décent aux résident de ce type d’habitations », a-t-il précisé. Les anciens locataires ont été relogés dans de nouveaux appartements de type public locatif (LPL), selon la même source, précisant que l’assiette récupérée sera destinée à la réalisation de nouvelles structures du service public au niveau de cette collectivité locale. Une cinquantaine d’unités similaires recensées dans la ville de Djanet seront également concernées par cette opération, a expliqué le responsable. Ajoutant dans ce contexte que les résidents bénéficieront d’aides à l’habitat rural, dont la préparation des actes est en cours actuellement. Le wali d’Illizi, Aïssa Boulahia, avait insisté lors d’une précédente réunion sur la nécessité d’accélérer cette opération, de ce rapprocher du citoyen pour expliquer les procédures, qui ont été élaborées au titre de la concrétisation du programme national d’éradication de ce type d’habitation.

La wilaya de Mila a enregistré un nouveau record dans la culture des céréales au titre de la saison agricole 2017-2018 avec une production de 3,16 millions de quintaux, a indiqué mardi le directeur des Services agricoles, Messaoud Bendridi. Cette récolte, une première à Mila, a été enregistrée à l’issue de la campagne moissons-battage clôturée lundi, a précisé la même source, rappelant que 109 062 hectares ont été réservés aux céréales cette année avec un rendement moyen de 29 quintaux par hectare. Il a dans ce sens ajouté qu’au cours de la saison dernière, la wilaya de Mila a enregistré une production céréalière de l’ordre de 1,3 million quintaux, sur une superficie estimée à 111 000 hectares. Concernant l’opération de récolte de cette production, le responsable a déclaré que près de 1,77 million de quintaux ont été collectés au niveau des aires de stockage de la coopérative locale des céréales et légumes secs (CCLS), contre 842 000 quintaux collectés en 2017. Par ailleurs, M. Bendridi a indiqué que la production des légumes secs dans la wilaya au cours de cette saison, a atteint près de 73 524 quintaux, dont 37 390 quintaux de lentilles sur une superficie de 3 058 ha, sur un total estimé à 5 476 ha réservé aux légumineuses. Le responsable a attribué la raison de l’amélioration et l’augmentation de la production au cours de cette saison agricole au soutien de l’Etat aux agriculteurs à travers divers programmes, ce qui a contribué « à accroître la demande sur les activités agricoles ».

Aussi, la mécanisation de l’activité agricole, le suivi de l’itinéraire techniques et la sensibilisation des agriculteurs pour améliorer et diversifier la production ont considérablement contribué à réaliser de tels résultats, a conclu la source.

Une déviation provisoire sur une distance d’un kilomètre, avec réduction de trois à deux voies de circulation, aura lieu sur l’Autoroute Est-Ouest au niveau de Khemis El Khechna, dans le sens Alger vers Bouira et ce, pour raison de travaux qui débuteront mercredi, a indiqué mardi l’Algérienne des autoroutes(ADA). Cette déviation intervient dans le cadre du lancement des travaux de réalisation de la première partie centrale de la gare de péage en pleine voie (BPV) de Khemis El Khechna, dans le sens Alger vers Bouira, qui seront engagés à partir du mercredi 8 août en cours à 9H, détaille l’ADA dans un communiqué. Ceci entre dans le cadre de la poursuite des installations et équipements d’exploitation de l’Autoroute Est-Ouest, lot centre, précise-t-elle. La déviation provisoire reportera le trafic des véhicules sur la partie sud déjà réalisée de la gare de péage en pleine voie (BPV) de Khemis El Khechna qui sera mise en service, a continué la même source. Un dispositif de sécurité ad-hoc, avec une signalisation temporaire de chantier adéquate de jour comme de nuit, a été mise en place, a-t-elle assuré. A ce propos, prévient l’ADA, la vitesse d’approche de la zone des travaux est limitée à 60km/h, de même que la hauteur limite des véhicules est permise à un gabarit de 5,25 m sous auvent. D’autre part, l’ADA informe du lancement prochain des travaux de réalisation de la deuxième partie centrale de la gare de péage en pleine voie (BPV) de khemis El Khechna, dans le sens Bouira vers Alger. L’ADA recommande la prudence et la modération aux usagers de vitesse aux abords des chantiers pour leur propre sécurité, ainsi que celle du personnel travaillant sur l’autoroute.

Les interventions des unités de l’Armée nationale populaire (ANP) se poursuivaient mardi à In-Guezzam (Sud du pays) pour désenclaver les routes et apporter aide et assistance aux citoyens, suite aux intempéries et inondations ayant touché cette région, indique un communiqué du ministère de la Défense nationale. « Suite aux intempéries et inondations enregistrées dans certaines régions du sud du pays et sous la supervision directe du Haut-commandement de l’Armée nationale populaire, les interventions des unités de l’ANP se poursuivent à In Guezzam (Tamanrasset) dans la 6e Région militaire, afin de désenclaver les routes et apporter aide et assistance aux citoyens touchés par les crues ayant marqué cette région’, note la même source. Le MDN assure également que «tous les moyens humains et matériels nécessaires» ont été déployés, à l’instar des tentes, la prise en charge médicale, la fourniture de vivres et autres besoins au profit des citoyens touchés. Les unités de l’ANP «demeurent prêtes à intervenir pour apporter toute l’aide et l’assistance aux citoyens à chaque fois que nécessaire», ajoute le communiqué du MDN.

Deux (2) cas de mort naturelle ont été enregistrés parmi les hadjis algériens, a indiqué mardi le consul général d'Algérie à Djeddah, Abdelkader Kacimi El Hassani. Au cours d’une visite au siège de la mission algérienne du Hadj, M. Kacimi El Hassani a précisé à l’APS que "les deux cas de décès ont été signalés par le Consulat d'Algérie à Djeddah, relevant du ministère des Affaires étrangères", soulignant que ses services, effectuent "le contrôle d’usage auprès des services médicaux algériens et les services saoudiens pour réunir les informations nécessaires, confirmer les noms des défunts, avant de prévenir l'administration algérienne". Le consul général d'Algérie à Djeddah, Abdelkader Kacimi El Hassani, qui a présenté ses condoléances aux familles des défunts, a relevé que le décès des deux pélerins est dû à des problèmes de santé et à leur âge avancé. M. El Hassini a présidé à l’hôtel Seif Al majd une rencontre de coordination avec les membres de la mission algérienne du Hadj, en présence du coordinateur général et du directeur général de l’Office national du Hadj et Omra (ONHO), Youcef Azzouza, avec à l’ordre du jour la coordination entre toutes les parties engagées pour se faire afin d'assurer toutes les conditions nécessaires pour le bienêtre et la sécurité des hadjis et leur permettre d'accomplir au mieux le rite du cinquième pilier de l'Islam. Le consul général d'Algérie à Djeddah, soucieux du succès de la saison Hadj 2018, a indiqué "n'avoir relevé aucun cas de colère ou de contestation" chez les pèlerins, soulignant la prise en charge "excellente" des hadjis, notamment pour ce qui concerne la restauration et la santé. Affirmant que le Consulat suit avec intérêt l'opération du Hadj, M. Kacimi El Hassani a valorisé les efforts déployés par le ministère des Affaires religieuses et des Wakfs, ceux de l’ONHO et des cadres de l’Etat qui veillent à garantir aux hadjis les meilleurs conditions de séjour dans les deux Lieux saints de l'Islam et à leur assurer un retour agréable au pays.

L’Assemblée populaire de wilaya (APW) de Tizi-Ouzou a accordé une subvention de 500 000 DA au Salon national des arts et  du patrimoine de la commune de Timizart à une trentaine de kilomètres au nord-est de Tizi-Ouzou, a indiqué dimanche à l’APS le président de cette institution élue, Youcef Aouchiche.

L’Etablissement public de la wilaya d’Alger «Cegital», spécialisée dans le recyclage et le traitement de déchets ménagers, a pu assurer, après mise en œuvre d’un projet de tri sélectif des déchets, le tiers (1/3) des salaires de son personnel et réaliser un revenu estimé à 3 milliards de centimes durant les premiers mois de l’année en cours, a indiqué dimanche le wali d’Alger, Abdelkader Zoukh dans un entretien accordé au quotidien «El Khabar».

Les cascades de Traghenia dans la région de Ténès (55km au nord de Chlef) sont devenues parmi les destinations touristiques prisées par les estivants qui y trouvent des paysages pittoresques et un séjour estival plein de défis et d’aventures.

Page 7 sur 1785