Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.

francealgerie

mercredi, 12 septembre 2018 06:00

La presse française réagit : «La décision de Macron est historique»

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

La presse française a qualifié d’»historique» la décision du président Emmanuel Macron de la reconnaissance officielle de la responsabilité de l’Etat français dans l’assassinat de Maurice Audin, en juin 1957.


C’est ainsi que «Le Monde» a titré sa Une sur cinq colonnes «Guerre d’Algérie : le geste historique d’Emmanuel Macron».
Le journal rapporte qu’«après plusieurs mois de réflexion, il a décidé de reconnaître la responsabilité de l’Etat français dans la mort de Maurice Audin, ce mathématicien communiste, militant de l’indépendance de l’Algérie, arrêté le 11 juin1957 en pleine bataille d’Alger, torturé par l’armée française». Le journal ne manque pas de souligner à cet égard que «c’est la première fois qu’il est reconnu officiellement que l’Etat français a failli en permettant le recours à la torture lors de la guerre d’Algérie».
Dans le même temps, le quotidien a publié des tribunes d’historiens, à l’instar de Benjamin Stora et Sylvie Thénault, ainsi qu’une interview de Raphaëlle Blanche. De son côté, «l’Humanité», a titré : «Enfin ! Le crime d’Etat reconnu». Le journal, qui a de tout temps revendiqué la reconnaissance de l’assassinat de Maurice Audin, a publié la déclaration du président Macron sur une page. Aussi et dans un article consacré à cette reconnaissance, il est noté que «dans un pays où sept ans de guerre de libération ont laissé des plaies toujours à vif, l’affaire Audin reste un emblème des atrocités commises par l’armée et l’Etat français». «Libération», pour sa part, titre son édito : «Maurice Audin et la torture en Algérie : une salutaire reconnaissance». Selon le quotidien «le geste hautement symbolique d’Emmanuel Macron est l’aboutissement d’un processus à l’œuvre depuis longtemps». Le journal ne manque pas de relever que «quelques voix s’élèvent déjà, de la droite et de l’extrême droite, pour déplorer cet acte de repentance qui entâcherait la sacro-sainte identité française». L’Alsace, un journal régional, a également commenté la reconnaissance de la responsabilité de l’Etat français dans la torture et les assassinats durant la guerre de libération nationale. Ce journal a fait observer que la «déclassification des archives devrait permettre de faire la lumière sur de nombreux événements de la guerre d’Algérie» avant de préciser que «savoir est essentiel, assumer est nécessaire».
La décision de Macron a, par ailleurs, été largement commentée dans pratiquement la quasi-totalité des radios, chaînes de télévision et sites d’informations français, qui ont relayé les informations, commentaires, décryptages et interviews.N. B.

Laissez un commentaire