Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.

francealgerie

dimanche, 16 septembre 2018 06:00

Médecins résidents : Hadjar reçoit aujourd’hui les commissions pédagogiques

Écrit par Samira Dekkiche
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Après plusieurs mois de silence, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Tahar Hadjar, a décidé de se pencher sur les problèmes des médecins résidents en recevant, aujourd’hui au siège de son ministère, les représentants des commissions pédagogiques des onze (11) facultés de médecine à travers le pays.

Cette décision a été prise suite à des sit-in organisés par le Collectif autonome des médecins résidents (Camra), il y a quelques jours, dans le but de faire pression sur la tutelle et l’obliger à ouvrir les portes du dialogue, fermées depuis plusieurs mois. Les revendications du Collectif portent sur l’organisation d’une session de rattrapage pour les recalés de l’examen de fin d’études médicales spécialisées (Dems) et la validation de l’année universitaire écoulée.
La rencontre, tant attendue par les médecins résidents, était programmée pour jeudi dernier, avant d’être reportée pour aujourd’hui.
Pour rappel, après près de 8 mois de grève, les médecins résidents ont suspendu leur mouvement le 24 juin dernier, suite aux promesses des responsables d’entamer un dialogue sérieux qui permettrait à cette catégorie de blouses blanches d’exposer ses revendications socioprofessionnelles et pédagogiques. Mais, depuis, les deux ministres concernés n’ont pas tenu leurs promesses de dialogue, qui était conditionné par le gel de la grève.
Pour leur part, les enseignants hospitalo-universitaires et les chefs de service ont affirmé, à plusieurs reprises, qu’il n’était pas possible de valider l’année pour des étudiants qui n’ont pas fait de cours ni soins pendant 8 mois, et n’ont donc pas atteint les objectifs pédagogiques.
Certains observateurs pensent que cette situation pourrait être réglée avec une décision politique que devraient prendre conjointement les ministres de la Santé et de l’Enseignement supérieur en fin de ce mois en cours.
Les médecins résidents ont également organisé, le 2 septembre, un sit-in devant le ministère de la Santé, pour demander une audience, dans le but de régler la situation des nouveaux assistants (promotion 2018). Ils ont réclamé l’application des points convenus dans le procès-verbal de la rencontre du 1er avril dernier avec M. Mokhtar Hasbellaoui, notamment sur le volet relatif au service civil, fixé entre 3 à 4 ans pour les villes universitaires du Nord, et de 1 à 2 ans pour les autres villes, y compris pour les villes universitaires du Sud, en plus de mesures incitatives, notamment le logement individuel, équipé et adapté et le regroupement familial pour les couples médecins. Lors de la même rencontre, il a été également convenu de l’amélioration des conditions de travail pour les médecins résidents ainsi que le versement d’une prime d’installation, allant de 20 000 à 60 000 dinars selon les régions d’affectation.

Laissez un commentaire