Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
samedi, 10 novembre 2018 06:00

Commerce extérieur : Des exportations hors hydrocarbures marginales, mais en progression

Écrit par Bouzid Chalabi
Évaluer cet élément
(0 Votes)

L’objectif d’atteindre les 3 milliards de dollars d’exportation hors hydrocarbure d’ici la fin de l’année 2018 est près de se concrétiser dès lors où les exportations, réalisées durant les huit premiers mois de l’année, ont dépassé les 2 milliards de dollars.

Une prévision venant du chef du bureau de promotion du commerce extérieur auprès du ministère du Commerce, Farouk Hamdaoui. Il s’exprimait lors d’une rencontre portant sur «La promotion des exportations hors hydrocarbures», organisée jeudi dernier par la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) de Beni Haroun. Ce responsable a fait savoir que cette progression, par rapport à l’année précédente, qui s’est soldée par un montant d’exportation de 2 milliards de dollars, résulte de la mise en œuvre de mesures de facilitations fiscales et douanières décidées par le gouvernement.
Particulièrement par le ministère du Commerce, lequel a instauré «un climat propice à l’exportation, l’appui à la compétitivité des produits algériens sur les marchés étrangers, l’établissement d’un guichet unique pour faciliter les procédures douanières et le transit des marchandises à travers les ports». Il y a lieu de rappeler qu’entre janvier et fin septembre 2018, les exportations ont grimpé à 30,012 milliards de dollars (mds usd) contre 25,697 mds usd sur la même période de 2017, soit une hausse de +4,31 mds usd (+16,8%), selon le centre national des transmissions et du système d’information des Douanes (Cntsid). Les hydrocarbures ont encore représenté l’essentiel des ventes algériennes à l’étranger (93,08% du montant global des exportations) en s’établissant à 27,93 mds usd contre 24,32 mds usd, en hausse de 3,61 mds usd (+14,86%). Quant aux exportations hors hydrocarbures, elles demeurent marginales en représentant 6,92% du montant global des exportations, soit une valeur de 2,08 mds usd, même si elles ont connu une hausse de près de 51% par rapport à la même période de 2017.
Il a, par ailleurs, annoncé que le projet du fonds de promotion des exportations est en préparation. A propos de ce projet, Farouk Hamdaoui a précisé que le ministère l’a confié à une équipe d’experts avec pour mission la révision des mécanismes de travail et d’intervention de ce fonds, ainsi que les critères d’indemnisation dans le cadre de ce même organisme. Il a mis en avant le rôle et les missions du fonds de promotion des exportations dans l’accompagnement des exportateurs et des opérateurs économiques désireux de prendre part aux événements économiques à l’étranger, des expositions et des salons notamment. Chiffres à l’appui, le représentant de l’Agence nationale de promotion du commerce extérieur (Algex), Boualem Bouadhma, a indiqué que sur un million de petites et moyennes entreprises (PME), opérationnelles à l’échelle nationale, seulement 10% se sont orientées vers l’exportation, appelant les PME à tenter l’expérience et à œuvrer à rendre leurs produits compétitifs. Rappelant que le directeur général d’Algex, Chetti Chafik, avait souligné, lors de son passage à la Radio nationale en octobre dernier, que les exportations hors hydrocarbures de l’Algérie sont dans une phase «ascendante». Chetti avait expliqué que ce résultat «prouve que quelque chose a bougé». Comme il avait indiqué à la même occasion, en ce qui concerne la structure des exportations, que la part des dérivés d’hydrocarbures, qui était de 80% auparavant, a baissé à 60%. «Le reste étant constitué de produits industriels et agricoles frais placés sur des marchés en Europe, en Afrique et au Proche et Moyen-Orient», avait-il précisé. D’autre part, il avait annoncé la finalisation, en cours, d’une étude sur les coûts de transport entre les ministères du Commerce et des Transports, devant aboutir à une décision de prise en charge d’une partie de ce coût de transport à l’exportation. «Une mesure qui sera supportée par le Fonds spécial pour la promotion des exportations (FSPE) et qui s’ajoutera aux autres facilitations déjà en vigueur», a-t-il précisé.

Laissez un commentaire