Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.

francealgerie

mardi, 12 juin 2018 06:00

Journée mondiale contre le travail des enfants : Meriem Chorfi : «3 à 4 signalements par jour d’enfants exploités économiquement»

Écrit par Farid Mellal
Évaluer cet élément
(0 Votes)

L’Organisation internationale du travail (OIT) célèbre annuellement, depuis 2002, la Journée mondiale contre le travail des enfants, le 12 juin. Cette célébration vise à attirer l’attention sur l’étendue de ce problème.

Chaque année, la journée mobilise les gouvernements, les employeurs et toute la société civile afin de reporter l’attention sur la situation des enfants qui continuent à travailler à travers le monde, ainsi que sur les actions à mettre en place pour les aider.
D’après certaines estimations, 152 millions d’enfants (de 5 à 17 ans) dans le monde sont astreints au travail, et 73 millions d’entre eux effectuent des travaux qui sont considérés dangereux. En Algérie, il est tout un chacun peut constater au quotidien l’exploitation économique des enfants. Quand ils ne sont pas exploités dans des ateliers, les enfants vendent à la sauvette aux abords des marchés ou des routes. Invitée hier au forum de la Radio algérienne, la déléguée nationale de l’Organe national de la protection et de la promotion de l’enfance, Meriem Chorfi, s’est longuement soumise au jeu des questions-réponses. Questionnée au sujet du rapport à adresser au président de la République, en fait le premier depuis la création de cet organe en juin 2016, Meriem Chorfi s’est bien gardé d’en dévoiler la teneur. C’est tout juste si elle a déclaré que ce rapport donne une large part aux acquis de l’enfance algérienne et aux défis qui interpellent les pouvoirs publics et la société dans son ensemble. Pour le détail, Mme Chorfi est tenue de soumette au chef de l’Etat un «rapport annuel sur la situation des droits de l’enfant en Algérie et l’état d’application de la convention des droits de l’enfant». Un avant-goût est déjà donné, puisque la déléguée indique que, depuis sa mise en route, le numéro vert 11-11 de l’Organe national de la protection et de la promotion de l’enfance reçoit 3 à 4 signalements par jour d’enfants exploités économiquement. Cependant, la déléguée ne déroge pas au reflexe de réserve. C’est ainsi qu’elle annonce que l’Organe qu’elle préside s’attèle à la constitution d’une banque de données sur l’enfance. Elle annonce également qu’une commission, composée par des représentants de 14 départements ministériels, de la Gendarmerie nationale, de la DGSN et de la société civile, a été installée par ses soins. Plus à propos, et mettant à profit son statut de juge pour mineurs, la déléguée signale que l’enfant exploité économiquement par sa famille peut être placé dans une famille d’accueil, de façon à le soustraire à l’exploitation et protéger ses droits constitutionnels.
Réforme du système législatif en vue de garantir une meilleure protection aux enfants , évaluation globale de l’instance en matière de réalisations accomplies dans le cadre d’une meilleure prise en charge de l’enfant, tels étaient les thèmes du Forum de la Radio algérienne hier à Alger.
Le système de protection de l’enfant et de ses droits juridiques et moraux en Algérie s’est consolidé, en 2017, par l’adoption d’une série de mesures venues s’ajouter aux efforts d’adaptation aux conventions internationales ratifiées et de lutte contre les dangers qui guettent cette catégorie, notamment la cybercriminalité. En plus de la banque de données, la déléguée a affirmé que des textes d’application sont en cours de promulgation.
L’Algérie a ratifié la Convention internationale relative aux droits de l’enfant (19 décembre 1992), et s’en est inspirée pour élaborer sa loi relative à la protection de l’enfant, promulguée en 2015, prévoyant plusieurs articles et dispositions liés à la protection de l’enfant sur les plans social et judiciaire, dont la création de l’Organe national de la protection et de la promotion de l’enfance, rattaché au Premier ministère.

 

Laissez un commentaire