Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.

francealgerie

mercredi, 11 juillet 2018 06:00

Coopération algéro-chinoise dans le domaine des TIC : Partenariat d’Algérie Télécom avec Huawei et ZTE, un exemple réussi

Écrit par Bouzid Chalabi
Évaluer cet élément
(0 Votes)

L’opérateur historique va continuer à faire confiances aux deux entreprises chinoises qui ont tenu leurs engagements sur le transfert de leur savoir-faire dans leur corps de métier. Le partenariat conclu entre l’opérateur historique Algérie Télécom (AT) et les deux géants des télécoms chinois, Huawei et ZTE, spécialisés dans le développement des solutions du secteur des technologies de l’information et de la communication (TIC),

pour le déploiement du réseau de la fibre optique et sa large gamme d’applications à travers tout le territoire national, montre le niveau de coopération algéro-chinois dans le secteur des technologies de l’information et de la communication en Algérie. Preuve en est, le nombre de contrats que détiennent en Algérie Huawei et ZTE. Comme il faut remarquer que les deux partenaires d’AT appliquent à la lettre et dans les temps tout ce qui est exigé dans le cahier des charges qui scelle le contrat de partenariat entre les deux parties. Dans ce registre, on peut citer entre autres la formation des ingénieurs et des chefs de projet ainsi que les techniciens chargés de l’installation et de la maintenance du réseau de la fibre optique. Ce qui démontre que la transmission du savoir-faire chinois au profit des jeunes cadres de l’entreprise AT est assurée. Mieux encore, ces deux entreprises chinoises ne se sont pas limitées au seul cadre de leur partenariat passé avec AT puisqu’elles se sont engagées avec des fédérations, à l’image de la Fédération nationale des jeunes entrepreneurs, afin que ces derniers puissent bénéficier du savoir-faire chinois dans le domaine des TIC. Toujours à propos du transfert de savoir-faire, il y lieu de souligner que Huawei a créé trois centres de formation et formé plus de 1 700 ingénieurs et techniciens locaux aux nouvelles technologies. Selon le Directeur général de Huawei, Gao Jie, les priorités de son entreprise sont le transfert du savoir-faire aux Algériens, la coopération locale à travers laquelle le géant chinois a collaboré avec plus de 50 entreprises algériennes, de plus en plus de PME. Toujours selon ce dernier, le développement de l’écosystème des TIC ouvrira de nouveaux horizons pour développer l’économie algérienne. Pour ce qui concerne ZTE, partenaire d’AT depuis 15 ans, elle compte plus de 1,5 million d’Algériens abonnés au réseau de ZTE d’Algérie Télécom. Cette dernière a formé plus de 5 000 cadres et ingénieurs.
Pour revenir au partenariat du côté d’AT, on avance qu’il commence à donner entière satisfaction. Le directeur général d’Algérie Télécom Adel Khemane n’avait-il pas affirmé tout récemment, dans une de ses sorties médiatiques, que Huawei et ZTE ont tenu leurs engagements vis-à-vis d’AT. Et de lancer que « son entreprise va continuer à faire confiance à ces deux entreprises chinoises ». Et de la sorte, AT va pouvoir bâtir des infrastructures de qualité de très haut débit qui pourront garantir du haut débit Internet sur l’ensemble du territoire national. Comme cela pousse à croire que les projets, consistant à amener la fibre optique au plus près de l’utilisateur final, afin qu’il puisse bénéficier du réseau internet à très haut débit allant jusqu’à 100 mégabits, vont être menés à terme et dans le respect des délais exigés. C’est pour dire enfin que la coopération algéro-chinoise dans le domaine des TIC a donné amplement satisfaction, notamment pour la partie algérienne laquelle avait un retard dans la disponibilité du haut débit Internet.

Laissez un commentaire