Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
dimanche, 12 août 2018 21:03

Sortie de la première promotion de spécialistes en addictologie : Des médecins « antistups » dès septembre prochain

Écrit par Samira Dekkiche
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le dispositif national de lutte contre la toxicomanie va s’étoffer et devrait connaître des améliorations sensibles au niveau sanitaire et de la prise en charge des personnes souffrant de toxicomanie.

Cette amélioration sera manifeste dès septembre prochain avec la sortie de la première promotion des médecins spécialistes en addictologie, un tournant dans l’histoire du système de santé et de la médecine spécialisée et réalisé grâce à un accord entre les ministères de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière et de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.

La cérémonie de sortie de cette première promotion est prévue à Constantine et devrait coïncider avec la tenue dans la ville du Rocher d’un colloque national sur l’importance de la formation continue des médecins praticiens pour la prise en charge des personnes toxicomanes et « addict ».

Pour rappel, et selon des déclarations récentes de la chargée de communication de l’Office national de lutte contre la toxicomanie (ONLDT), Ghania Gueddache, la formation de ces médecins addictologues a démarré en 2016. Elle a commencé après la création d'une nouvelle spécialité de formation en sciences médicales, « le Diplôme d'études supérieures en addictologie ».

La formation a été ouverte aux médecins généralistes et aux praticiens exerçant dans les centres spécialisés et d’accueil des toxicomanes dans le pays. La première promotion verra la sortie d’une quarantaine d'addictologues spécialisés dans différents types de drogues pour superviser la prise en charge des toxicomanes dans les 40 centres de désintoxication à travers le territoire national, avait indiqué la responsable de communication de l’Office. Les médecins concernés poursuivent actuellement des cours hospitalo-universitaires dans des services spécialisés à Alger et à Blida et sont encadrés par des médecins algériens et étrangers en vue de renforcer leurs compétences et mettre à leur disposition de nouveaux moyens d'intervention.

Le rôle de l’addictologie consiste à prévenir, évaluer mais aussi traiter et assurer le suivi des personnes présentant des addictions. Cette méthode fait partie des nouvelles méthodologies de prise en charge des toxicomanes, prises par le gouvernement afin de faire face au phénomène de la toxicomanie qui prend de l’ampleur en Algérie notamment chez les jeunes.

En 2017, plus de 17 500 toxicomanes ont ainsi bénéficié d`une prise en charge médicale et thérapeutique durant l'année 2017. Plus du tiers des concernés sont des personnes âgées de 26 à 35 ans. 527 autres personnes sont des adolescents de moins de 15 ans. « La prise en charge des toxicomanes, pour soins et désintoxication, a concerné 16.218 bénéficiaires de consultations externes, 1.177 autres bénéficiaires d`hospitalisation volontaire et enfin 172 toxicomanes ont fait l`objet d`injonction thérapeutique », selon l’ONLDT.

Parmi les toxicomanes traités, 1.782 femmes (10,14%) et 15.785 hommes (89,86%) sont concernés. sur le total des toxicomanes traités 8.067 sont des travailleurs ce qui représente (45,92%) et 7.700 autres sont sans emploi (43,83%), alors que 1.800 sont des étudiants (10,25%).

Laissez un commentaire